jeudi 26 septembre 2013

LA QUESTION DU MOMENT - 26 09 2013 - 7:18 -

Qu’est-ce qu’une rhinite vasomotrice ?

C’est une rhinite persistante, non-allergique, ne présentant pas de signes d’inflammation ni de causes exogènes identifiables à l’examen de la muqueuse nasale. Très fréquente, elle a une prédominance féminine et apparaît plutôt après l’âge de 20 ans.  Elle survient volontiers sur un terrain de stress et son mécanisme serait lié à une  mauvaise régulation du système neuro-végétatif.

Le point

En fait, la rhinite vasomotrice est une affection qui n’a aucun rapport avec une allergie et qui se caractérise par une turgescence des vaisseaux au niveau de la muqueuse du nez. Le patient présente des éternuements et une rhinorrhée claire (écoulement du liquide par le nez) sans horaires fixes.

La cause de la rhinite vasomotrice n’est pas connue avec certitude : certains spécialistes en oto-rhino-laryngologie ont avancé une grande sensibilité du système neurovégétatif c’est-à-dire du système nerveux qui régule les fonctions automatiques de l’ensemble de l’organisme et plus particulièrement en ce qui concerne la stimulation faisant intervenir l’acétylcholine (neuromédiateur utilisé par le système nerveux).

La sécheresse de l’air ambiant semble également jouer un rôle important. Il est possible de rencontrer également la rhinite vasomotrice au cours de la grossesse ou chez les patients présentant une hypothyroïdie c’est-à-dire une insuffisance de sécrétion des hormones thyroïdiennes.

La rhinorrhée est abondante et le plus souvent survient à la suite d’un froid. Par exemple quand le patient se lève ou lorsque les pieds sont au contact du sol froid. Les courants d’air favorisent également la survenue de rhinite vasomotrice.

Le traitement nécessite l’humidification de l’air. Il est déconseillé d’utiliser de manière prolongée, les médicament contenant des vasoconstricteurs locaux. Et très recommandé de faire des lavages de nez avec du sérum physiologique ou des produits style ProRhinel, matin et soir.

Les symptômes

Les symptômes sont un nez bouché associé à un écoulement nasal antérieur, un mouchage postérieur et une sensation de pesanteur faciale. Ces signes se manifestent plus particulièrement en présence de facteurs environnementaux (fumée poussière, variations de température, humidité, odeurs fortes, solvants..).

Je soigne en auriculothérapie et en phytothérapie en associant des plantes comme le Plantain, l’Eucalyptus et le Mélèze par exemple, mais aussi avec des associations très efficaces en gemmothérapie, cassis, églantier, aulne glutineux…

(Sources: institut-nez.fr/ orlfrance.org)

Tags: , , , , , , ,

2 Commentaires

Laissez un commentaire ou posez une question