lundi 30 décembre 2013

DERNIERE HEURE - 30 12 2013 - 7:15 -

Et si on parlait de la névralgie intercostale ?

Mais de quoi s’agit-il ? C’est une douleur due à l’atteinte d’un ou plusieurs nerfs intercostaux issus de la partie dorsale de la moelle épinière (zone située entre la 1ère et la 12ème  vertèbre dorsale).

-Elle se situe au niveau du thorax et se rencontre principalement chez l’adulte. Le mécanisme est un peu obscur. On sait que l’atteinte est très brève (quelques heures le plus souvent) et sans modification anatomique.

-Il existe vraisemblablement une composante psychosomatique bien qu’on ne puisse le prouver.

-Cette douleur si elle siège du côté gauche, peut dans certains cas évoquer une douleur cardiaque.

-Le point d’irritation est fréquemment la conséquence d’une côte déplacée, luxée ou d’une vertèbre dérangée voire même d’un disque intervertébral fatigué.

La névralgie intercostale est inquiétante car imprévisible et à cause de ses symptômes que l’on associe souvent aux malaises cardiaques ou pulmonaires. La douleur est amplifiée par des mouvements de la colonne vertébrale, une mauvaise posture, par la respiration, la toux et même le seul fait de parler.

Les causes

Elle peut survenir spontanément à la suite d’un mouvement brusque, d’une chute, par une mauvaise coordination musculo-articulaire lors d’un effort soutenu. Elle peut aussi s’établir progressivement surtout quand il y a des facteurs tels que l’insuffisance musculaire ou ligamentaire. Dans certains cas, elle est associée à des rhumatismes ou à de l’arthrite.

Elle peut aussi avoir d’autres origines:

-Psychosomatique (la plus classique).

-Virale (virus banal ou spécifique comme celui du zona).

-Osseuse (arthrose).

-Pulmonaire (foyer infectieux comme une pneumonie).

-Pleurale (un pneumothorax).

Les symptômes

La douleur est caractéristique: elle part de la partie médiane du dos, contourne le thorax et se termine devant, au niveau du sternum.

-Elle se concentre souvent en un point douloureux soit dans le dos, soit sur le coté du thorax, plus rarement devant.

-Son intensité est variable allant du simple point douloureux à une douleur en demi cercle prenant le thorax en tenaille, empêchant la personne de se déplier totalement et de respirer à fond.

Traiter en réflexologie

Je traite tout de suite le plexus solaire et la C.V., en insistant sur les cervicales et les dorsales.

Il est important aussi de faire les zones de stress, les viscères fixés pouvant retentir sur les fascias et bien sûr les surrénales.

L’auriculothérapie apporte un plus incontestable, que la douleur soit psychosomatique ou mécanique, il faut poncturer les points des dorsales, thoraciques, les poumons et ne pas oublier les intestins.

Tags:

3 Commentaires

Laissez un commentaire ou posez une question