mercredi 18 novembre 2015

LA QUESTION DU MOMENT - 18 11 2015 - 10:56 -

Qu’est-ce que le nerf fibulaire ?

Nerf fibulaire communC’est un nerf mixte (sensitif et moteur) pour les muscles et téguments de la région antéro-latérale de la jambe et de la région dorsale du pied. Il démarre au niveau de la branche terminale latérale du nerf sciatique.

Quelques détails

Sa fonction motrice permet la flexion et l’abduction du pied. Sa fonction sensitive joue sur la moitié inférieure de la face antéro-latérale de la jambe, le bord médial du pied, les bords du premier espace interdigital et le dos des dernières phalanges.

Le nerf péronier commun ou fibulaire (nerf sciatique poplité externe) provient donc de la division du nerf sciatique, en arrière du fémur, en nerf péronier commun et nerf tibial (nerf sciatique poplité interne).

Une atteinte postchirurgicale du nerf fibulaire survient le plus souvent après une chirurgie du genou, mais est également possible après une chirurgie abdominale ou thoracique, voire des hanches (pose de prothèse).

Conséquences d’une compression ou lésion du nerf fibulaire

Le déficit moteur est au premier plan par rapport aux troubles sensitifs. La paralysie s’installe le plus souvent de manière aiguë.

Il existe rarement une douleur associée du genou ou de la jambe, qui est alors plutôt décrite comme une douleur sourde. À l’examen clinique, il existe une atteinte de la flexion dorsale des orteils et du pied, avec un respect de la flexion plantaire et de l’inversion du pied.

L’examen  de la sensibilité retrouve fréquemment une hypoesthésie de la face dorsale du pied.

La réflexologie plantaire peut-elle aider ?

Elle se révèle efficace dans le traitement de la douleur et de la circulation veineuse. Le travail sur les points de la voûte plantaire, et particulièrement dans les zones de nerf sciatique et sacrum déclenche des pointes parfois difficiles à supporter. De même que le massage e la zone du poplité, autour du genou et le long des veines saphènes.

Mais le résultat est là: le patient oublie la lourdeur de cette jambe où les muscles releveurs du pied ont cessé pratiquement leur activité, il peut poser le pied à plat et non plus uniquement sur la pointe ou le talon comme il a l’habitude de le faire en s’aidant d’une béquille.

Il est nécessaire de faire une séance tous les 10/15 jours pour arrivr à une bonne amélioration. Et c’est le ressenti du patient qui compte, comme toujours.

(Sources: rhumatologie.asso.fr/cours-anatomie.net) 

Tags: , , ,

2 Commentaires

Laissez un commentaire ou posez une question