mardi 1 décembre 2015

DERNIERE HEURE - 1 12 2015 - 8:20 -

Quelques bulles pour être bien dans sa tête !

352090--622x0-1George Sand, célèbre écrivain(e) du XIXème siècle, disait souvent: “Le champagne aide à l’émerveillement”…Aujourd’hui, on se rend compte que ce breuvage doré pourrait bien être une potion magique.

Selon une étude anglaise, consommer une à trois coupes de champagne par semaine pourrait ralentir le déclin cognitif et prévenir le développement de maladies neuro-dégénératives comme l’Alzheimer.

Les scientifiques de l’Université de Reading (Grande- Bretagne) ont découvert que  le champagne contient des antioxydants appelés “phénols” qui pourraient stimuler les zones cérébrales responsables de la mémoire spatiale et de l’apprentissage. Appelées “hippocampe” et “cortex“, celles-ci se nourrissent de protéines dont le niveau diminue naturellement avec l’âge, provoquant le déclin cérébral et parfois la démence. Les phénols auraient justement la capacité de relever le taux de ces protéines.

Les chercheurs ont administré 1,78ml de champagne à des souris pendant 6 semaines. Ils ont pu constater une amélioration de la mémoire spatiale grâce aux protéines renouvelées.

Il y a deux ans déjà, Jeremy Spencer, l’un des professeurs ayant travaillé sur l’étude, expliquait: “Ces résultats sont très excitants et montrent pour la première fois qu’une consommation modérée de champagne a un potentiel d’action sur les fonctions cognitives comme la mémoire.

Nous avions fait des observations identiques par le passé concernant le vin rouge, mais ce sont les flavonoïdes qu’il contient qui entrent en cause. Le champagne, qui est pauvre en flavonoïdes, est également capable d’influencer le cerveau grâce aux phénols. Nous encourageons donc une approche responsable à la consommation de champagne. Nos résultats démontrent que boire un à deux verres par semaine peut être efficace”.

Les scientifiques espèrent maintenant pouvoir vérifier leurs recherches en lançant des expérimentations officielles sur des personnes concernées par ce genre de troubles, notamment sur des personnes âgées.

(Sources: medisite.fr/ femmeactuelle.fr/terrafemina.com)

Tags: ,

Laissez un commentaire ou posez une question