mardi 15 décembre 2015

LA QUESTION DU MOMENT - 15 12 2015 - 7:20 -

Pourquoi adopter le “morning life” ?

images (1)On m’a toujours dit que la vie appartenait à ceux qui se levaient tôt. Il y a 2 ans, aux USA, un livre a fait un tabac: écrit par Hal Erod, “The Morning Miracle” a créé le buzz en révélant le secret de ceux qui ont réussi, se lever tôt !

Ainsi Richard ­Branson, le patron de Virgin, se réveille chaque jour à 5 h 30 et enchaîne séance de méditation et postures de yoga. La papesse de la mode, Anna Wintour, immortalisée dans le film “Le diable s’habille en Prada” se lève à l’aube pour faire sa partie de tennis avant son brushing…Tim Cook, PDG d’Apple, trotte sur son tapis roulant dès 5 heures, et Robert Iger, PDG de Disney, fait de l’exercice dès 4 h 30.

Se lever tôt permet de méditer, écrire, lire, faire sa gym, un rituel adopté par des dizaines de milliers de personnes dans le monde, qui vantent les bienfaits de ces heures de décompression qui leur font l’effet d’une “espèce de shot de motivation quotidien”.

Le matin est une étape clé de la journée. Selon Alya Cardyn, coach en entreprise en Belgique, “avant midi, l’énergie est maximale. Or, en arrivant au bureau, la plupart d’entre nous commencent par ouvrir leurs e-mails et consulter leurs messages vocaux, des tâches faciles et chronophages qu’il vaut mieux remettre à plus tard. Un bon réflexe consiste à se mettre directement à travailler sur sa priorité, en laissant son téléphone sur répondeur et sa ­boîte e-mail fermée“.

Aux Etats-Unis, on surnomme ces lève-tôt les “morningophiles“.  De nombreuses études confirment que se lever tôt procure une vie plus saine, moins exposée à l’alcoolisme et au tabagisme. Prendre du temps pour soi le matin permettrait de mieux gérer sa journée, de se ménager des sas, de ne pas se presser et d’éviter le stress.

Ils sont aussi plus de 100 000 à participer tous les mois aux “Creative Mornings“, conférences matinales mensuelles pour créatifs tous azimuts, organisées dans 125 villes dans le monde, et dont le siège est à Brooklyn, pourtant capitale de la cool-attitude.

Le 2 avril 2014, Filipe Castro Matos, entrepreneur portugais de 26 ans, a lancé le défi “21 early days” sur la Toile, incitant la twittosphère à se réveiller aux aurores pendant vingt et un jours consécutifs. Le succès a été instantané. Un an plus tard, il donne une conférence TEDx sur le sujet, intitulée “Comment se lever tous les jours à 4h30 peut changer votre vie“, visionnée plus de 210 000 fois.

imagesSelon les scientifiques, il y aurait aurait trois “chronotypes” différents: les lève-tôt, surnommés les “alouettes“, les couche-tard, dits oiseaux de nuit, et les “intermédiaires“, ou “neutres“, qui regroupent la majorité de la population. Certaines études indiquent que les lève-tôt ont moins de risques d’être dépressifs.

Mais une étude publiée dans la revue Science il y a quelques années révèle que si lève-tôt et couche-tard ont des performances comparables le matin, en fin de journée les couche-tard sont plus alertes et plus attentifs.

Les sujets du matin, soulignent les chercheurs, souffrent plus fortement que ceux du soir de l’impact de la pression de sommeil accumulée au cours de la journée. 

Pour Joëlle Adrien, directrice de recherche à l’Inserm et présidente du conseil scientifique de l’Institut du sommeil et de la vigilance, l’important est avant tout de respecter son rythme biologique. “Chacun a ses propres besoins, qui peuvent évoluer au cours de la vie: si les adolescents s’endorment en moyenne deux heures plus tard pour des raisons hormonales, vers 60 ans, l’inverse se produit. L’horloge biologique avance. C’est pour cela que les personnes âgées ont tendance à se lever plus tôt et à se coucher plus tôt. La qualité du sommeil va également s’altérer, il devient plus léger”.

(Sources: lexpress.fr/ madame.lefigaro.fr/lefigaro.fr/notretemps.com)

 

 

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question