vendredi 14 juillet 2017

LE PROBLEME DU MOMENT - 14 07 2017 - 2:11 -

Pipi dans la piscine

téléchargement (3)Si certains ne se privent pas pour uriner dans les piscines municipales par flemme de sortir de l’eau pour se rendre aux toilettes, d’autres en ont fait une habitude et barbotent dans leur “jus”, à nos côtés, sourire innocent aux lèvres.

C’est parfois tellement plus simple de se soulager dans la piscine que de devoir sortir, se sécher, puis aller aux toilettes. Et puis pourquoi a-t-on toujours envie de faire pipi quand on est dans l’eau ?

En fait, tout ça se joue entre notre conscience et nous car l’envie d’uriner dans l’eau est un phénomène fréquent, purement physiologique, conséquence directe du maintient de notre température interne à 37°C.

Dans un sondage anonyme publié en 2012, 19% des adultes (interrogés aux Etats-Unis) avaient déclaré avoir uriné au moins une fois dans leur piscine municipale. Et les nageurs professionnels seraient encore plus sales. L’homme le plus médaillé de l’histoire des Jeux Olympiques Michael Phelps a convenu que c’était un “comportement acceptable”. “Je pense que tout le monde pisse dans la piscine. Le chlore l’élimine, donc ce n’est pas mauvais”, disait-il peu avant les JO de Londres. Sa conscience ne le tourmentait pas trop…

Pourtant, il faut savoir que cela peut avoir de graves conséquences sur la santé. Une étude américaine rapportée par le site “Popular Science” indique que cette pratique pourrait être toxique. La réaction chimique entre les différents acides de l’urine et le chlore déclenche la synthèse de deux substances, le trichlorure d’azote et le chlorure de cyanogène. Les scientifiques expliquent que ces deux composés provoquent certaines complications respiratoires, comme l’asthme, des problèmes cardiaques ou, plus couramment, des problèmes d’infection aux yeux.

Or, selon la revue “Environnemental Science & Technology Letters” publiée en mars 2017, d’après des relvés effectués dans de nombreuses piscines, un bassin de taille moyenne peut contenir environ 75 litres d’urine et un petit bassin 30 litres. Et on ne peut pas y remédier en augmentant le niveau de chlore qui favoriserait les réactions chimiques. Les chercheurs appellent donc à sensibiliser les baigneurs sur l’importance de ne pas uriner dans les piscines.

(sources: consoglobe.com/ sciencesetavenir.fr)

Tags: ,

Laissez un commentaire ou posez une question