dimanche 4 février 2018

LA QUESTION DU MOMENT - 4 02 2018 - 10:07 -

Qu’est-ce que la rhinotillexomanie ?

homme-asiatique-nez-doigtL’habitude de se curer le nez avec les doigts  ou rhinotillexomanie, appelée encore décrottage de nez, est l’acte d’extraction de mucus nasal, exécuté généralement avec l’index.

Les muqueuses nasales excrètent 0,5 litres d’eau par 24 heures afin d’humidifier l’air inspiré. L’ingestion du mucus plus ou moins sec (mucophagie) favorise le développement de la flore microbienne intestinale indispensable au processus de digestion.

Dans de nombreuses cultures, se curer le nez est une activité très commune. Et pourtant, elle est jugée inacceptable en public. Dans les cas extrêmes, se curer le nez peut entraîner de graves problèmes de santé, comme une infection bactérienne. Des tests cliniques sur des personnes volontaires ont montré que les personnes qui se mettent régulièrement les doigts dans le nez ont fréquemment une culture de bactéries nichée à l’intérieur et les scientifiques ont même parfois détecté la bactérie « staphylococcus aureus ».

Un peu d’histoire

C’est en 1995 que deux scientifiques américains ont étudié ce phénomène. Pour mener à bien cette enquête, Thompson et Jefferson ont fait un étude sur 1 000 habitants du Dane County dans le Wisconsin. Sur les 254 qui ont répondu, 91 % confessent se mettre le doigt dans le nez et, à leur grande surprise, deux personnes ont expliqué mettre si souvent leurs doigts dans le nez que leur cloison nasale a été fortement endommagée.

Une étude menée par des Allemands en 2006 a démontré que se mettre le doigt dans le nez aiderait certaines bactéries à se propager.

Se curer le nez est donc répréhensible ?

C’est un petit plaisir solitaire effectué à l’abri des regards indiscrets, parfois sur le canapé du salon, parfois dans la pénombre de la chambre à coucher, ou plus fréquemment encore au volant de sa voiture.

Tous les enfants ont mangé leur crottes de nez ce n’est pas grave. Quand j’étais petite je le faisais aussi, je ne sais pas pourquoi. A part me faire gronder et menacer d’avoir un nez énorme, rien ne m’est arrivé.

D’ailleurs, quelqu’un est-il déjà mort en se curant le nez ? Non, on n’a jamais lu dans le journal “cette personne a mis son doigt dans son nez et elle en est morte” .

En revanche, on sait qu’il existe des bactéries spéciales qui vivent dans nos sinus. Nous avons tous des bactéries qui s’y développent et sont inoffensives, elles font partie de la flore respiratoire naturelle. Ce sont des bactéries différentes de celles que l’on trouve à la surface de la peau, et très différentes de celles que l’on trouve dans la bouche. En mettant notre doigt dans le nez, on introduit des bactéries extérieures qui peuvent s’ installer et finir par remplacer les bactéries normales.

Mais…mais, un chercheur à l’université de Saskatchewan au Canada, le Professeur Scott Napper,prétend que l’ingestion de mucus séché pourrait protéger contre d’éventuelles infections, en stimulant notre système immunitaire (qui produirait des anticorps). Son hypothèse reste contestée dans la communauté scientifique.

Selon le journal britannique, The independent, il est prouvé scientifiquement que les mucosités présentent dans les sécrétions nasales offrent une défense efficace contre les infections respiratoires ou les ulcères à l’estomac.

Manger ses crottes de nez, c’est bon pour la santé !

Comment se libérer de cette addiction

Pour se libérer de cette habitude néfaste, voici le comportement à adopter:

-Se moucher régulièrement afin de débarrasser le nez du mucus.

-Éliminer les poils du nez qui retiennent pollen et poussières (avec de petits ciseaux)

-Occuper ses mains en gribouillant sur un bout de papier ou en triturant un objet pour ne pas avoir de tentation.

-Dans les situations anxiogènes (embouteillage) prendre un journal ou téléphoner.

-Voir un thérapeute si l’on pense qu’un problème émotionnel ou psychologique est à la source de cette habitude

(Sources: wikihow.com/dailygeekshow.com/sciencesetavenir.fr)

Tags: , ,

Laissez un commentaire ou posez une question