jeudi 17 janvier 2019

L'INFO DE LA SEMAINE - 17 01 2019 - 1:22 -

FAIRE BAISSER SA TENSION SANS PRENDRE DE MEDICAMENT

tension-arterielle-mesure-870x435La tension artérielle est la pression du sang, propulsé par le cœur, qui circule dans les artères. L’hypertension artérielle passe souvent inaperçue, parce que les symptômes ne se manifestent pas forcément. Mais une tension trop haute a des effets néfastes sur l’organisme.

Quand elle est trop élevée, elle peut à la longue entraîner une insuffisance cardiaque, un AVC, une rupture d’anévrisme. Identiques chez l’homme et chez la femme, les seuils normaux varient selon le moment de la journée ou la pratique d’une activité sportive. La moindre émotion peut faire instantanément fluctuer la tension. Le stress, la peur, le bruit, l’effort physique ou intellectuel… augmentent la pression artérielle de manière transitoire.

En général, quand le médecin traitant prend la tension, elle est plus haute que d’habitude, on dit que c’est « le syndrome de la blouse blanche ». La peur du diagnostic, le fait d’être mal à l’aise se traduisent par une accélération du rythme cardiaque, une hausse de la tension artérielle ou une transpiration soudaine.

D’où la recommandation de prendre sa tension soi-même, chez soi, en position assise, avec trois mesures réalisées deux fois par jour (matin et soir) à 3 mn d’intervalle, pendant trois jours consécutifs.

Comprendre les chiffres

La pression artérielle correspond à la force du sang qui circule dans les artères. Elle est mesurée en deux temps à l’aide d’un tensiomètre, et comporte donc deux chiffres qui sont indiqués soit en mm de mercure (mm Hg), soit en centimètres de mercure (cm Hg).

Quand le médecin prend la tension d’un patient, il donne 2 chiffres, tous les deux importants :

-Le chiffre le plus élevé correspond à la pression systolique artérielle, celle qui est créée par l’envoi du sang par le cœur (la systole), il ne doit pas dépasser 14.

-Le chiffre le plus petit correspond à la pression diastolique, la pression qui règne dans les artères quand le cœur est dans sa phase de relâchement (la diastole), ce chiffre doit être inférieur à 9.

Quand tout est normal la tension artérielle chez l’adulte est donc inférieure à 14/9.

Comment reconnaître l’hypertension ?

En général, une pression artérielle normale est inférieure à 140/90 mm Hg quand elle est mesurée chez le médecin. Et inférieure à 135/85 mm Hg quand elle est réalisée en auto-mesure, chez soi, au calme.

On ne parlera d’hypertension que lorsque la pression artérielle au-delà de 14/9, est chronique, et après plusieurs mesures effectuées.

Beaucoup de personnes sont hypertendues : certaines le savent et sont mal traitées, d’autres ne le savent pas. Une personne sur quatre après 35 ans l’ignore ou n’est pas traitée. Dans 90 % des cas, on ne connait pas la cause de l’hypertension. Mais on sait qu’interviennent l’âge, l’hérédité, le manque d’exercice ou encore le surpoids… Plus rarement, l’hypertension est secondaire à une maladie ou à la prise de médicaments (anti-inflammatoires, bronchodilatateurs…).

L’hypertension est une maladie silencieuse, mais certains symptômes peuvent nous alerter : palpitations, grande fatigue, maux de tête, saignements de nez, engourdissement des mains ou des pieds, mouches devant les yeux…

En France, aujourd’hui plus de 11 millions de personnes prennent un traitement contre l’hypertension artérielle.

Faire baisser son hypertension avec des règles de vie simples

-L’alimentation

Elle  doit être équilibrée, avec moins de sel et moins de graisses – un des objectifs étant de prévenir l’accumulation de cholestérol dans les artères.

Nous ne devrions pas dépasser 6 grammes de sel par jour. Selon une étude récente, les français e consomment 7,7 grammes par jour. Attention aux mentions trompeuses « sans sel ajouté » qui comme pour le sucre ne signifient pas que le produit est exempt de sel.

On arrête de consommer des graisses saturées (viande rouge, charcuterie…). En les diminuant on perd du poids et donc un peu de pression artérielle.

-L’activité physique

Pour faire baisser sa tension, il faut pratiquer une activité cardio-vasculaire douce et régulière. 30 minutes de marche 3 fois par semaine est un bon début.

Et aussi :  faire le ménage, promener le chien, jardiner, faire sa gym à la maison, marcher d’un bon pas, faire du vélo en promenade ou du vélo d’appartement,…

Bouger permet de diminuer de 40 % le risque d’accident vasculaire cérébral et de 15 % celui d’une maladie du cœur.

Les médecines douces

Une étude américaine vient d’alerter sur l’augmentation de 30 à 40 % des chutes graves (fractures, traumatismes crâniens) chez les personnes âgées sous antihypertenseurs et pose la question de la balance bénéfices-risques pour ces populations.

Si l’hypertension est modérée, l’homéopathie ou certaines plantes pourront être très efficaces.

*L’homéopathie

-si palpitations et bouffées de chaleur : aurum metallicum 7CH, 3 granules matin et soir.

-si maux de tête forts : belladonna 7CH, 3 granules matin et soir.

-si bouffées de chaleur et afflux de sang à la tête : lachesis 9CH 3 granules matin et soir (l’hypertension peut débuter à la ménopause).

-si montée de la tension par hyperémotivité : gelsemium 7CH, 3 granules matin et soir en alternance avec aconitum 4CH.

*Les plantes

L’ail améliore la circulation sanguine d’où son action bénéfique sur l’hypertension artérielle.

L’aubépine agit à la fois sur la nervosité et sur le cœur. Elle est souvent recommandée en cas d’hypertension associée à de la tachycardie ou de l’insuffisance cardiaque modérée.

Le gui: à faibles doses, les extraits de feuilles de Gui ont un effet positif sur le rythme cardiaque et la tension artérielle. De plus le gui a un effet diurétique et réduit le taux de cholestérol dans le sang.

-L’hibiscus : une tisane quotidienne permet de réduire l’hypertension légère aussi bien que des antihypertenseurs.

-L’olivier: ses feuilles induisent une dilatation des vaisseaux périphériques et sont fréquemment recommandées pour atténuer l’hypertension légère et modérée. Leur substance active dilate aussi les coronaires et l’aorte, régularise le rythme cardiaque, réduirait légèrement le cholestérol et agirait aussi comme antidiabétique. On le trouve en gélules.

La passiflore et la valériane : en cas d’hypertension essentiellement liée au stress.

(sources : onmeda.fr/ medipedia.be/lepoint.fr / maxisciences.com)

Tags: , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question