mercredi 15 juin 2011

LA PLANTE DE LA SEMAINE - 15 06 2011 - 6:24 -

LE HOUBLON

Le houblon, ou « Humulus lupulus » est une plante herbacée grimpante originaire de l’Eurasie tempérée qui grimpe sur n’importe quel support naturel ou artificiel à la manière d’une liane tropicale jusqu’à une hauteur de 5 à 6 mètres.

Le houblon, malgré les cultures industrielles pour la production de bière, reste néanmoins une plante sauvage et spontanée en Europe tempérée que l’on rencontre fréquemment dans les zones humides.

Sa tige est quadrangulaire, duveteuse, assez rêche, elle s’enroule dans le sens des aiguilles d’une montre, les feuilles opposées sont palmées avec 3 à 5 “doigts“.

Le houblon est mâle ou femelle, mais on ne récolte que les fleurs femelles qui donnent à maturité, vers la fin de l’été, et forment des cônes en grappes pendantes laissant échapper une fine poussière résineuse jaunâtre à l’odeur forte.

On récolte les cônes de houblon juste avant qu’ils soient ouverts, ils sont séchés rapidement puis pressés pour éviter l’oxydation des composés aromatiques et amers.


On connait depuis le moyen-âge le pouvoir féminisant et anaphrodisiaque (calmant l’excitation sexuelle chez l’homme) du houblon.�
Les grands buveurs de bière brassée de façon traditionnelle développent souvent une obésité de type féminine et se plaignent parfois de baisse du désir sexuel (baisse de la libido jusqu’à l’impuissance).
Les femmes qui travaillaient à la récolte des fleurs de houblon ou à leur conditionnement sans protection respiratoire avaient souvent des troubles des règles.

Les chercheurs en pharmacologie pensent que le pouvoir oestrogénique (féminisant) du houblon est dû à la présence d’un flavonoide particulier: hopéine ou 8PN.
Le houblon contient aussi des tanins, des proteïnes, du fructose et du glucose, et des pectines.

UTILISATIONS

Le houblon et les extraits de houblon sont principalement utilisés en phytothérapie :

  • pour soigner l’insomnie et le nervosisme,
  • pour diminuer les troubles liés à la ménopause
  • en cas d’inappétence ou de troubles mineurs de la digestion.

Le pouvoir sédatif du houblon

La lupuline contenue dans le houblon a des pouvoirs sédatifs qui en fait un succédané de l’opium (le houblon appartient à la famille des cannabacées), on peut donc le fumer ( !) ou en remplir ses oreillers car le houblon possède deux vertus à première vue contradictoires : il facilite le sommeil et stimule l’appétit. C’est aussi un excellent anaphrodisiaque. Cette dernière vertu fut certainement la cause de son succès dans les jardins de simples des monastères qui développèrent sa culture partout en Europe continentale. En pratique l’association avec la valériane (autre sédatif végétal) semble intéressant.�
Comme le houblon ne contient pas d’alcaloïdes ou de substances toxiques on peut le prescrire chez les enfants à partir de 6 ans.

Pour soigner les troubles de la ménopause

L’arrêt de l’ovulation peut s’accompagner de troubles physiques variées , les plus communs sont les bouffées de chaleur et une altération du caractère avec irritabilité et nervosisme.
Le traitement substitutif hormonal est connu pour son efficacité temporaire mais s’accompagne d’une augmentation du risque de cancers génitaux (surtout des seins).
L’utilisation des extraits de houblon ne présente pas les mêmes dangers, les phytoestrogènes sont beaucoup moins puissants que les hormones de substitution.�
L’action sédative du houblon s’ajoute au pouvoir oestrogénique et permet dans beaucoup de cas d’améliorer le confort de vie des femmes au début de la ménopause.

Troubles digestifs
Le houblon donne de l’appétit (apéritif), au même titre que la bière; traditionnellement on le conseille en cas de lenteur à digérer et de spasmes digestifs mineurs (éructations, “crampes” digestives postprandiales).

POSOLOGIE :

-Infusion : 10 g de cones de houblon sec dans 1/2 litre d’eau très chaude, 6 mn d’infusion, a boire en 2 ou trois fois dans la journée ou midi et soir avant de se coucher.

-Teinture-mère alcoolique : 15 à 50 gouttes deux à trois fois par jour.

-Poudre de houblon : 2 à 6 gr par jour répartis dans la journée ou plutôt l’après-midi et le soir.

-Extrait sec : 250 à 500 mg en fin de journée.

Il existe de nombreuses préparations contenant des extraits de houblon parfois mélangés à d’autres plantes à visée sédative, se conformer aux indications du laboratoire pharmaceutique.

Plus anecdotique : on peut essayer l’oreiller rempli de cônes de houblon sec en cas d’insomnie, mais il faut s’habituer à leur odeur forte et à leur craquement au moindre mouvement.

Tags: , , , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question