vendredi 21 septembre 2012

L'HISTOIRE DU MOMENT - 21 09 2012 - 7:57 -

LE BAUME DE SEBASTOPOL

En 1855, lors de la guerre de Crimée, le soldat Mathieu Bernard sauva la vie d’un ami vétérinaire, blessé au combat. Pour le remercier, celui-ci lui confia la recette d’un baume gitan avec lequel il soignait les chevaux de Napoléon III.

Démobilisé, Mathieu Bernard, maréchal ferrant de son état, utilisa le fameux onguent, rebaptisé “baume de Sébastopol”, pour soigner les plaies et les douleurs des chevaux de ses clients.

Les propriétaires des chevaux ne tardèrent pas à l’utiliser eux-même et la recette fut largement utilisée parmi les proches et connaissances.

En 1958, le petit fils du maréchal ferrant, Jean Raillon, décida d’améliorer et de commercialiser le baume.

Rhumatismes, eczéma, psoriasis, le liniment faisait fureur dans la région de Marseille et ne tarda pas à être demandé à Paris. Les artistes, tel Charlie Chaplin, guéri de son eczéma, chantaient ses louanges.

Jean Raillon revendiquait l’appelation de “pommadier“, “comme on disait jadis à la Cour ou bien parfumeur, beaucoup plus poétique que guérisseur. Aujourd’hui, c’est son petit-fils qui fabrique le baume magique.

(sources: .jeanraillon.com/ science-et-magie.com)

Tags:

28 Commentaires

Laissez un commentaire ou posez une question