jeudi 27 février 2014

POINT DE VUE - 27 02 2014 - 7:14 -

Bien s’alimenter pour calmer l’arthrose

L’alimentation joue un rôle important dans l’arthrose, comme dans toutes les maladies . Maladie des articulations, et plus précisément du cartilage, l’arthrose  perturbe le métabolisme de l’os. Cette dégénérescence articulaire et plus précisément du cartilage augmente avec le vieillissement.

L’inflammation chronique aboutit à une baisse de résistance du tissu cartilagineux, qui se détériore peu à peu. De lisse, le cartilage devient rugueux et fissuré, sa surface irrégulière gène le mouvement. Dans les formes sévères, le cartilage a disparu et plus aucun amortisseur ne s’intercale entre les os.

Tout ce qui va renforcer ces derniers est donc le bienvenu et le calcium est donc indispensable quand on a de l’arthrose. Associé à la vitamine C, ce minéral réduit les douleurs de l’arthrose du genou et de la hanche après seulement deux semaines de supplémentation.

Pour consommer suffisamment de calcium il n’est heureusement pas nécessaire de consommer du lait et des produits laitiers, riches en mauvaises graisses, et qui introduisent du froid et de l’humidité dans le corps, venant ainsi augmenter les douleurs articulaires ou autres.

Beaucoup d’aliments sont là pour nous aider. Certains faisaient partie de notre enfance et nous les avons oubliés (les sardines à l’huile), d’autres ont une mauvaise réputation (chou de Bruxelles et brocoli, accusés de provoquer des ballonnements, raisons secs qui font grossir), certains sont méconnus (le chou chinois), et d’autres très à la mode, grâce aux magazines féminins (les amandes). Savez-vous que 100 g de chou chinois contiennent autant de calcium qu’un verre de lait ?

Les fruits et légumes

Les légumes crucifères (tous les choux ) constituent une mine d’antioxydants et doivent être consommés environ trois fois par semaine. De plus, ils contiennent beaucoup de fibres, qui ont aussi des propriétés anti-inflammatoires. Comment augmenter ses apports en fibres ? En mangeant les fruits et légumes au maximum avec leur peau, en saupoudrant les salades de germe de blé, en remplaçant le riz blanc par du riz complet, en mangeant des légumes secs deux fois par semaine.

La tomate, c’est prouvé scientifiquement, possède des propriétés anti-inflammatoires. Elle agit sur les rhumatismes grâce à sa teneur en licopènes, en flavonoïdes et en pigments caroténoïdes, de puissants antioxydants.

La noix est un fruit riche en oméga 3, et en cuivre, oligo-élément qui enraye le processus inflammatoire, augmente la quantité d’antioxydants et répare le cartilage.

Les coquillages et les crustacés, les poissons

Leur carapace contient de la chitine, une substance qui participe au maintien de l’intégrité du cartilage (à absorber en gélules, en cure deux fois par an). Moules et huîtres contiennent beaucoup d’antioxydants, parmi lesquels le zinc et le sélenium.

Maquereau, hareng, sardine, anchois, thon, saumon ou anguille contiennent en grandes quantités des oméga-3, l’un des plus puissants anti-inflammatoires naturels, qui agit directement sur l’inflammation. Autre atout : leur richesse en vitamine D, indispensable à une bonne ossification.

Les épices

Gingembre et Curcuma luttent contre les processus inflammatoires dans l’organisme (réduction des douleurs) et  agissent comme de puissants anti-oxydants. En dehors des gélules (à avaler le matin, par exemple, à raison de 3 par exemple, avant le petit-déjeuner), le gingembre frais et cru se râpe sur les soupes de légumes et les plats de poisson, et accompagne heureusement biscuits et cakes.

Une ou deux cuillerées à soupe de poudre de curcuma dans les potages et  vinaigrettes, ou même sur les pâtes, associé à une pincée de poivre, relève le goût.

Le choix des matières grasses est également primordial dans la prévention de l’arthrose.  L’objectif est de rétablir l’équilibre entre les omégas 6 et les omégas 3. Pour cela, il faut utiliser l’huile d’olive pour la cuisson et l’huile de colza pour l’assaisonnement.

(Sources: lanutrition.fr/medisite.fr/ femmeactuelle.fr)

Tags:

Laissez un commentaire ou posez une question