jeudi 2 octobre 2014

L'INFO DE LA SEMAINE - 2 10 2014 - 8:36 -

L’occlusion et la posture

Ouverture limitée de la bouche,  douleurs au cou, aux épaules, maux de dos, posture pas tout à fait catholique, nos maux de dos doivent nous faire penser à nos maux de dents. La position de notre bouche, de notre langue, de nos dents, ainsi que l’ouverture de la mâchoire et sa fermeture comptent énormément.

Plusieurs études scientifiques ont tenté d’établir un lien entre l’occlusion et les problèmes de scoliose.

Ainsi, on a pu constater que les enfants scoliotiques de 7 à 17 ans ont :

-2 fois plus d’encombrements dentaires (manque d’espace)

-2 fois plus de protrusions mandibulaires

-2 fois plus d’occlusions fermées (surplomb vertical des dents antérieures excessif)

-10 fois plus d’agénésie dentaire (absence congénitale de certaines dents).

Comment le corps réagit

S’il y a un souci au niveau de la bouche, il est courant de noter une réaction en chaîne de tout le corps et notamment:

-Une position chronique de la tête vers l’avant résulte en une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale et ses tissu

-Pour chaque déplacement de la tête de 2.5 cm vers l’avant, une pression additionnelle de 4 Kg est exercée, de sorte qu’une position plus avancée de 7,5 cm exercera 12 Kg de charge additionnelle sur la colonne.

-Une inclinaison verticale de la mandibule produira une déviation de la colonne et une déviation du bassin ainsi qu’une rotation qui peut occasionner des symptômes dans la région du bas du dos.

-Si la mandibule est penchée d’un côté, la deuxième vertèbre cervicale sera aussi affectée et le patient ne pourra pas  tourner sa tête normalement vers ce côté.

On a déjà beaucoup parlé de la relation potentielle entre la dentition et divers maux et pathologies pouvant affecter le reste du corps comme des douleurs d’oreilles, acouphènes, sensation d’oreille bouchée, vertiges, céphalées et migraines, névralgies faciales, sensations de brûlures de la langue, sécheresse de la bouche, et surtout le mal de dos avec des douleurs chroniques affectant la colonne vertébrale, le bassin et plusieurs autres symptômes.

Il faut savoir que les muscles participant à l’ouverture et à la fermeture des mâchoires ( maxillaires ) sont reliés fonctionnellement aux muscles du cou et du dos (colonne vertébrale) donc un déséquilibre à leur niveau se répercute sur les muscles dorsaux et cervicaux.

Le syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur (S.A.D.A.M.) est sans aucun doute le plus révélateur des problèmes musculaires, posturaux, des articulations temporaux mandibulaires  en relation directe avec les mâchoires et les dents qui,  entre autres, peuvent provoquer l’apparition d’acouphènes.

Que faire ?

Un simple ajustement de l’occlusion par un dentiste peut très souvent régler le problème.
Dans les cas un peu plus graves, une plaque occlusale portée la nuit évite le bruxisme (frottement des dents de droite à gauche ou d’avant en arrière).

En homéopathie, on pourra aider un peu en fixant le calcium et les sels minéraux.

Prendre Rexorubia, des Laboratoires Lehning: 1 à 2 cuillères à café par jour.
Ou 3 granules de Calcarea Phosphorica 200 K une fois par semaine pendant trois mois.
Ou Calcarea Fluorica 200 K deux fois par mois, à conseiller si un enfant a en plus les dents très mal implantées.

(Sources: orthodontisteenligne.com/ homeo-ludivine.com)

Tags: , , , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question