lundi 3 novembre 2014

LE PROBLEME DU MOMENT - 3 11 2014 - 8:07 -

Verrouillage du cou et de la nuque

Contrairement à beaucoup de douleurs, celle-ci n’arrive pas lentement et insidieusement. Certes, elle ne s’annonce pas à grands coups de klaxon. Mais quand on se rend compte, soudain, qu’on est complètement verrouillé au niveau des trapèzes, des muscles du cou et de l’arrière de la nuque, croyez-moi, elle est bien là, la douleur, oui, celle que vous connaissez peut-être.

Pourquoi a-t-on mal ?

Les douleurs apparaissent lorsque des groupes de muscles non entraînés sont fortement sollicités, surtout quand on est longtemps assis devant un bureau et dans la même position. Des facteurs psychiques, comme le stress et les tensions peuvent aussi contribuer à l’apparition des contractures.

Ces tensions, souvent situées dans le bas de la nuque, comme des doigts d’acier qui viennent serrer,  peuvent se propager aux épaules ou dans le haut des bras. Les tensions situés  dans le haut de la nuque, les cervicales, peuvent quant à elles,  provoquer des maux de tête, des vertiges.

Que faire ?

Le mieux est évidemment de bouger, remuer les épaules doucement, pencher la tête à droite, puis à gauche. Ou de mettre de la chaleur.  Aujourd’hui, on trouve des patches chauffants (en vente en pharmacie) qui soulagent bien: Syntholkiné, 3M Nexcare, Urgo patch chauffant 8H, Hansaplast patch chauffant…

Ces patches procurent une chaleur intense et de longue durée tout en bloquant la transmission de la douleur. Ils provoquent une détente qui  soulage la nuque et les épaules douloureuses.

L’auriculothérapie et compagnie

Encore une fois, l’auriculothérapie est une thérapie quasi miraculeuse pour ce genre de problème: il faut puncturer les endroits correspondant aux épaules, au cou, aux cervicales bien sûr, et les points d’analgésie. Le résultat est immédiat.

Elle sera efficacement secondée par une séance de réflexologie plantaire qui, en décontractant, et remettant l’énergie dans le droit chemin (on recentre l’énergie qui s’est dispersée), permet au patient de lâcher prise et de se détendre.

Je propose aussi un massage de la zone douloureuse en commençant par le dos, les omoplates, les épaules, puis le cou, la nuque et tout le crâne: franchement, que du bonheur !

Tags: , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question