lundi 1 décembre 2014

LE DOSSIER DE LA SEMAINE - 1 12 2014 - 8:00 -

Qu’est-ce que l’équilibre acido-basique ?

L’équilibre acido-basique, (ou homéostasie du pH,  potentiel d’hydrogène) est une grande fonction du corps humain qui vise à réguler le pH de celui-ci.

Le pH plasmatique varie normalement de 7,38 à 7,42. On parle d’acidose en cas de diminution du pH et d’alcalose en cas d’augmentation de celui-ci.

Les organes participant à la régulation du pH plasmatique sont principalement:

– les poumons

– les reins

– les globules rouges.

Que fait notre corps ?

Si le corps souffre d’acidité chronique, il va chercher tous les moyens biochimiques à sa disposition pour combattre et tenter de neutraliser ces éléments acides. Dans un premier temps, il va essayer  de trouver ces éléments alcalins (des minéraux) via l’alimentation.

S’il ne les trouve pas, il sera obligé de chercher ailleurs et comme les os sont une grande source de minéraux alcalins, ceux-ci pourraient être pompés par le corps pour lutter contre ces éléments acides.

De manière générale, le corps produit de l’acidité. Cette production acide est nettement plus importante en journée à cause de notre activité cellulaire (digestion, effort physique). Le corps va donc épurer le sang au fur et à mesure pour stocker ces acides dans les tissus conjonctifs s’ils sont trop nombreux.

(NB: les tissus conjonctifs sont essentiellement constitués par des cellules, notamment des fibroblastes qui fabriquent un autre constituant majeur, les fibres, principalement de collagène.

La nuit constitue une période de nettoyage (par les poumons et les reins) qui correspond à un processus de guérison. Si une seule nuit ne suffit pas à se débarrasser des toxines acides, alors peut débuter une pathologie chronique qui se déclenchera beaucoup plus tard.

Une acidification du corps peut avoir plusieurs conséquences telles que  l’accroissement des inflammations, le ralentissement du métabolisme, la déminéralisation, un affaiblissement de l’organisme, une sensibilité accrue au stress, une baisse du seuil de la douleur ou une accélération du processus de vieillissement.

Le rôle de l’alimentation

Notre alimentation a un impact direct sur notre équilibre acido-basique car elle apporte à notre organisme des aliments alcalins ou acides. L’alimentation moderne, raffinée et transformée, a tendance à être très acidifiante pour l’organisme.

La plupart des aliments acidifiants constituent les nutriments de base de notre nutrition, donc leur consommation ne peut être supprimée. Il faudra donc en limiter l’apport quantitatif, et les associer à d’autres aliments « alcalinisants » afin de réduire l’impact de leur effet acidifiant.

Les aliments raffinés

Ils produisent des acides, par carence en vitamines et oligoéléments (ionisation, pasteurisation…) ou à cause de la difficulté à être complètement transformés par l’organisme.

Ce sont:

-les viandes, gibier, charcuterie.

-les poisson gras, les crustacés (sauf huîtres).

-les fromages forts et “âgés” en particulier, le lait stérilisé.

-les graisses cuites, huiles végétales raffinées, ou durcies (margarine)

-les pains, pâtes, flocons et aliments à base de céréales…

-les sucres raffinés, sucreries, sirops, pâtisseries, bonbons, confitures, fruits confits…

-les boissons industrielles (limonade, cola, soda, eau gazeuse)

-les oléagineux (noix, noisette, cacahuète, noix de pécan, pistache)...

-le café, thé (surtout noir), cacao, chocolat, vin, levure…

Les aliments alcalinisants

Ce sont des aliments riches en bases et pauvres en substances acides.

-les farineux : pommes de terre, patate douce, potiron, châtaigne….

-les légumes verts : crus ou cuits et les légumes “colorés” (sauf la tomate)

-les fruits doux et mûrs (pomme, poire…), les fruits secs (datte, raisins, sauf abricot)

-les huiles vierges première pression à froid

-les laits d’amande, de soja, le beurre frais

-le sucre intégral, le sésame, le jaune d’œuf, les huître, le sel marin, les algues marines

Notre métabolisme nous rend inégaux

Chez la plupart d’entre nous, le corps va éliminer les toxines acides. Chez les autres, en particulier les gens âgés, il peine, et du coup, ainsi que mentionné plus haut, il va puiser ses ressources ailleurs, notamment les os, pouvant ainsi provoquer des problèmes tels que l’ostéoporose.

A éviter en cas de faiblesse métabolique:

-les fruits acides (agrumes, baies) et pas mûrs

-les légumes acides (tomate, oseille, épinard, cresson, choucroute, poireau…)

-les boissons sucrées industrielles

– le vinaigre

– le yaourt (de lait de vache)

Le stress, source d’acidification de l’organisme

Chômage, surmenage professionnel ou climat difficile,  insécurité affective ou conflits…autant de situations anxiogènes et stressantes. Tous ceci altère le sommeil et les facultés de récupération. Sur le long terme, l’équilibre psychique est perturbé. L’organisme interprète ces événements comme autant d’agressions et va déclencher des réflexes de survie archaïques qui nourriront le processus d’acidification.

Un état de stress chronique provoque en permanence un excès d’adrénaline, et finit par provoquer des effets fâcheux sur la santé à long terme. L’adrénaline va provoquer une surproduction de glucose sanguin. Les cellules vont être envahies par cet excès de glucose qui, ensuite, va acidifier les tissus en ions acides. Une partie du glucose va aussi mal se dégrader et se transformer en acide lactique.

Dans tous les cas, une augmentation du métabolisme du glucose au niveau cellulaire va hyper-acidifier les tissus. De plus, la nervosité, la fatigue, ou le manque de sommeil, poussent à manger déséquilibré, à manger plus sucré ou plus salé, à boire un peu plus, à fumer un peu plus, à se défouler dans un effort physique excessif, ou, au contraire… à ne plus bouger du tout.

Or:

– l’effort physique soutenu crée de l’acide lactique.

– A l’inverse, le manque d’activité physique, la mauvaise oxygénation des cellules, le manque de mouvement, surtout au grand air, prive de la possibilité de libérer ces excès d’acides.

Conclusion

Je ne vous donne aucun conseil, car, vous l’aurez compris, finalement, nous mangeons tous assez…mal ! Essayons seulement de rester raisonnables. En ce qui concerne le stress, je demande à voir les personnes qui se baladent nez au vent et mains dans les poches, en vivant seulement l’instant présent, sans se préoccuper de leur pauvre mère, de leur conjoint, de leurs enfants ou de leur horrible collègue qui..bref !

Je ne vous donne pas non plus la liste des maladies épouvantables causées par un excès d’acidité dans le corps, votre imagination, chers lecteurs,  saura dresser un inventaire. Et je ne vous dis pas non plus de boire de l’eau alcalinisée iodée, qui est parfaite pour notre santé paraît-il, mais tellement, vraiment tellement triste. Et c’est bientôt Noël !!!

(Sources: coursperray.toile-libre.org/wikipedia.org/que-manger.com/ ponroy.com)

Tags: , , , , , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question