mardi 20 janvier 2015

EN BREF - 20 01 2015 - 8:22 -

Le baiser qui tue !

Le corps humain abrite 100.000 milliards de bactéries. La bouche contient à elle seule 700 variétés de bactéries différentes, déterminées par la génétique, l’âge et l’alimentation, mais aussi l’environnement.

Dans une étude publiée en novembre 2010 et menée auprès de 21 couples hétérosexuels, des chercheurs néerlandais ont révélé qu’un baiser intime (avec la langue…) de dix secondes revient à propager 80 millions de bactéries entre les deux bouches.

Les chercheurs ont effectué des prélèvements de salive, avant et après les baisers, sur les différents individus qui avaient donné leur consentement. L’étude a montré que  chez un couple déjà constitué, les microbiotes de la surface dorsale de la langue de chacun des partenaires sont plus proches que s’il s’agit de deux personnes qui échangent leur premier baiser.

De plus, les résultats ont révélé que lorsque les couples s’embrassent fréquemment (neuf fois par jour en moyenne) leurs microbiotes salivaires deviennent de plus en plus similaires, ce qui paraît normal, quand on s’aime autant, on fusionne…

Et vous ? Vous êtes dégoûté à tout jamais par le “french kiss”, le baiser collé-mouillé ? Et bien, vous avez tort: la diversité des bactéries est une bonne chose, explique au Time Remco Kort, un des chercheurs qui a conçu et coordonné cette étude. Selon lui, embrasser pourrait agir comme une forme de vaccination et permettre de construire une meilleure résistance aux bactéries !

(sources: blog.lemonde.fr/

Tags: , ,

Laissez un commentaire ou posez une question