jeudi 14 mai 2015

LE DOSSIER DE LA SEMAINE - 14 05 2015 - 7:23 -

Arthrose et alimentation

L’arthrose est une maladie inflammatoire articulaire chronique qui détruit le cartilage et provoque des douleurs parfois insupportables.

Tout au long de notre vie, nous marchons, nous plions nos bras et nos genoux. Si nos mouvements sont fluides, c’est grâce au glissement des cartilages entre eux.

Ces cartilages sont des tissus capables d’amortir les chocs et de glisser les uns sur les autres grâce à un lubrifiant sécrété par la membrane synoviale située au niveau de l’articulation.

Au fil des années, ce système fonctionne moins bien. C’est ainsi qu’apparaissent les premiers symptômes de l’arthrose, la « maladie de l’usure des articulations », en général vers l’âge de 40-50 ans.

L’articulation en temps normal

L’articulation est entourée d’une membrane rose et lisse qui sécrète le liquide synovial (ou synovie) dans lequel baigne le cartilage. Le cartilage recouvre l’extrémité des os articulés, là où les surfaces entrent en contact. Ce cartilage sain a un aspect lisse, poli et brillant.

Pour qu’une articulation assure sa fonction, qui est de permettre un mouvement sans friction mais aussi d’absorber les chocs, elle doit disposer de ces deux éléments : liquide synovial et cartilage.

Lors d’un mouvement articulaire, le cartilage réduit les frictions avec l’aide de la synovie qui facilite le glissement.

Lorsque l’articulation subit une pression, le cartilage est comprimé. Quand la pression se relâche, le cartilage retrouve ses dimensions d’origine : il joue le rôle d’amortisseur. Tout ceci n’est possible que si le cartilage est en bonne santé.

Le cartilage

Le cartilage est constitué d’un réseau de fibres de collagène dans lequel sont emprisonnées des protéoglycanes (PG).

-Le collagène donne sa forme et ses propriétés de tension au cartilage.

Les protéoglycanes sont des protéines auxquelles s’attachent des chaînes de sucres un peu spéciaux. Elles contrôlent la déformation du cartilage soumis à une pression. Ce sont des composants essentiels de la matrice extracellulaire. Ce sont des pièges à eau qui sont importants pour les propriétés mécaniques des tissus cartilagineux.

Un protéoglycane ou peptidoglycane est la combinaison d’une protéine et d’un glycosaminoglycane.

Alimentation et articulations

En dehors de l’hérédité et des traumatismes, l’arthrose et les douleurs qui s’ensuivent sont aggravées par une mauvaise alimentation et trop de sédentarité.

-Certaines graisses, appelées oméga-6, donnent naissance à des hormones très inflammatoires. C’est le cas de celles que l’on rencontre majoritairement dans les huiles et margarines de tournesol ou de maïs.

-D’autres graisses, les oméga-3, ont au contraire des effets anti-inflammatoires et protecteurs du cartilage. On les trouve dans les huiles de colza, de noix, de soja, de lin, et des graisses apportées par les noix, les graines de lin, les poissons gras.

Fruits et légumes protègent les articulations

La consommation d’aliments riches en vitamine C et en caroténoïdes protégerait les articulations de l’arthrose.

Le Dr Yuan Yuan Wang et son équipe ont évalué les apports nutritionnels de 293 hommes et femmes âgés d’environ 40 ans. Pour cela, les participants ont rempli un questionnaire très détaillé sur leurs habitudes alimentaires. Ces volontaires étaient en bonne santé et n’avaient aucun problème articulaire au début de l’étude.

Dix ans plus tard, chacun d’entre eux a été soumis à un IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) dans le but d’évaluer les défauts et le volume des cartilages au niveau du genou.

Les participants dont l’alimentation apportait le plus de vitamine C, notamment ceux qui consommaient beaucoup de fruits, présentaient le risque le plus faible de souffrir d’arthrose au genou par rapport aux autres participants.

De plus, les cartilages les moins abîmés ont été observés chez les participants dont l’alimentation apportait le plus de lutéine et de zéaxanthine (deux types de caroténoïdes trouvés en abondance dans les légumes verts) par rapport aux autres participants.

Le calcium est indispensable

Associé à la vitamine C, le calcium réduit les douleurs de l’arthrose du genou et de la hanche.

Pour consommer suffisamment de calcium, il faudrait consommer des sardines, des amandes, des raisins sec, des légumes crucifères (chou de Bruxelles, brocoli, chou frisé, chou chinois, etc.).

Aux côtés du calcium et de la vitamine C, il est bon de fournir suffisamment de potassium à l’organisme. Présent en grande quantité dans les fruits et légumes, ce minéral permet de limiter les fuites de calcium osseux, en neutralisant les effets d’une alimentation à tendance acide.

Les vitamines D et K améliorent l’absorption et la rétention du calcium.

Légumes et fruits contre l’arthrose

Légumes et fruits vous apporteront les minéraux et vitamines indispensables pour une bonne santé osseuse. Mais ils apportent bien plus : des antioxydants. Ces substances neutralisent des particules responsables du vieillissement, les radicaux libres.

-Côté fruits, il est bon de privilégier les baies et fruits rouges (myrtilles, fraises, framboises, mûres, groseille, cerise), les agrumes, les prunes, les kiwis, l’ananas et les dattes, très riches en antioxydants.

-Parmi les légumes, la palme revient encore une fois aux crucifères (chou-fleur, chou rouge et blanc, chou de Bruxelles, chou frisé, brocoli, chou-rave, chou romanesco, radis noir, navet, rutabaga, raifort, etc.), riches en vitamines C et K et en nombreux antioxydants.

-On peut faire une cure de chou en mangeant chaque jour 400 g de chou, moitié cru, moitié cuit. Un grand verre de jus de chou rouge tous les jours garantit également une protection efficace contre les douleurs rhumatismales.

-Poivrons, artichaut, céleri, épinards, ail et tomate représentent aussi d’excellentes sources d’antioxydants.

A supprimer absolument en période de crise

-Les aliments acides :

-sucres, chocolat

-tomates, oranges, citrons

-rhubarbe, oseille

-thé et café

-viande rouge

Les aliments froids et crus

-Laitages, bananes

-charcuterie, crustacés

-crudités, boissons froides

-Viandes, poissons crus

(Sources : lanutrition.fr/ terakarandriantsoa.blogspot.fr)

Tags: , , , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question