jeudi 5 janvier 2017

LE PROBLEME DU MOMENT - 5 01 2017 - 3:54 -

Les smartphones nous transforment…dangereusement.

phoneCe n’est pas une nouvelle addiction, car cela fait déjà longtemps que dure cette histoire d’amour, entre nos portables et nous. Il est bien connu que nous ne savons plus rester les bras ballants ou les mains dans les poches, que lire un journal ou un bouquin semble incongru et que dés que nous devons attendre plus de deux minutes ou dés que nous avons un instant pour nous, vite, vite, nous pianotons sur nos téléphones pour demander “T’es où ?” ou regarder si nous avons reçu des messages.

Cette addiction n’est pas sans provoquer des transformations, physiques, et psychologiques.

Physiquement

Le pouce est déformé

Si notre corps a mis des millions d’années pour devenir ce qu’il est aujourd’hui, il n’a fallu que dix petites années à notre main pour se modifier.

En utilisant notre téléphone portable, en moyenne 2 heures par jour, notre pouce aurait grossi jusqu’à 15 % de plus. Comment ? Tout simplement à force de balayer l’écran de nos téléphones portables pour les déverrouiller ou en tapotant sur les touches à toute vitesse. Cela peut ajouter de la force musculaire…ou provoquer des tendinites et des problèmes de canal carpien !

Il n’y a pas que le pouce qui est modifié. On voit également apparaître un creux au niveau des petits doigts. Cette modification est due à la façon dont on tient notre téléphone.

Plein le dos

Ou plein le cou d’abord, à force d’avoir la tête penchée. Lors de l’écriture d’un SMS le poids de la tête penchée en avant multiplie par 5 le poids normal supporté par la colonne vertébrale. “La majorité des personnes utilisent leur téléphone portable entre 2 et 4 heures par jour. Ce qui signifie que leur cou reste plié entre 700 et 1400 heures par an. Les chiffres sont encore plus importants pour les adolescents“, a déclaré le chirurgien américain, Kenneth Hansraj.

Le syndrome du “text-neck” (neck, cou en anglais) s’accompagne de douleurs dans la nuque et au niveau des épaules, mais aussi des maux de tête ou encore des gênes dans les bras.

On grossit

Selon une étude de l’Université de Houston, les appareils électroniques et les smartphones en particulier auraient une influence sur notre tour de taille.

Le plus surprenant c’est que la raison ne provient pas du manque d’activité physique occasionné en passant son temps devant un écran mais de la présence de certains composés chimiques. Selon les scientifiques les appareils électroniques contiennent pour la plupart ce genre de composés pour refroidir la puce et éviter qu’elle ne se détériore pendant qu’on utilise les appareils. Déjà pointés du doigt pour leurs effets nocifs sur la santé en général avec les ondes, les smartphones se dotent d’un nouvel effet indésirable: celui de faire prendre du poids.

Les composés chimiques mis en cause sont la Tetrabromobisphoneol A (TBBPA) et la tétrachlorobisphénol A (TCBPA) qui finissent par s’installer dans l’air environnant, puis dans nos poumons. Ils agissent alors sur le corps en activant des cellules dont le rôle est de stocker les graisses. Ces deux composés chimiques sont une forme de Bisphénol A dont certaines études ont déjà prouvé qu’il était lié à l’obésité et à l’augmentation des troubles métaboliques comme le surpoids.

Intellectuellement

Moins d’efficacité

Des chercheurs de Kaspersky Lab (logiciel anti-virus) ont demandé à 95 participants de se livrer à un test de concentration dans quatre circonstances différentes: avec leur smartphone dans la poche, posé sur leur bureau à côté d’eux, enfermé dans un tiroir situé dans la pièce, et enfin totalement absent de la pièce. Chaque éloignement supplémentaire entre l’appareil et son propriétaire a eu pour effet d’améliorer les performances. Les résultats des tests de concentration ont été 26 % meilleurs une fois les téléphones mobiles sortis de la pièce !

Le smartphone est anxiogène

Plus de 4.000 millions de personnes en possèdent au moins un. La dépendance provoquée par ces appareils augmente la sensation de dépression, d’anxiété, de stress et autres états émotionnels qui affectent la vie privée, sociale et professionnelle.

Une raison importante, quand on achète un smartphone, est la possibilité de pouvoir savoir ce que les autres font au même moment, comme le conjoint ou les amis, mais cela provoque de l’inquiétude, de l’anxiété et de la jalousie.

L’anxiété qui apparaît petit à petit, peut se compare à celle qu’ont les drogués et certains ressentent un vide émotionnel s’ils n’ont pas leur téléphone dans leurs mains pendant un moment.La situation est si grave que dans certaines pays, il existe des centres de réhabilitation basés sur les thérapies de relaxation, pour les personnes qui ne peuvent plus vivre sans smartphone.

(Sources: santemagazine.fr/meltyfood.fr/lefigaro.fr/amelioretasante.com)

Tags: , , , , , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question