dimanche 18 mars 2018

LA PLANTE DE LA SEMAINE - 18 03 2018 - 7:22 -

Soignez votre bronchite avec du thym

15747-2-thym-sec-30-g-22812Cette année nous sommes gâtés, rhumes, grippe, bronchite, angine, tout est bon pour nous et nous ne pouvons résister à un déferlement de virus en tous genres. Au lieu de se bourrer de cortisone et d’antibiotiques, essayons les remèdes simples et naturels.

Contre la toux, l’inflammation des voies respiratoires, et les bronchites en général, le thym est recommandé.  Une simple infusion sera efficace, on peut lui rajouter une cuillère de miel et le jus d’un demi-citron. Le système immunitaire s’en trouvera particulièrement renforcé.

Un peu d’histoire

Les Égyptiens se servaient du thym dans leurs rituels de momification, autant pour ses pouvoirs de conservation que pour la protection qu’ils en espéraient dans l’au-delà en faveur du défunt. Les Grecs aussi lui prêtaient ce pouvoir de protection contre les mauvais esprits et faisaient brûler du thym sur leurs lieux de culte.

Plus tard, notamment à l’époque des grandes épidémies du Moyen Âge, le thym était porté sur soi pour se prémunir de la maladie. On l’a beaucoup utilisé aussi pour protéger les marchandises sur les bateaux ou dans les magasins, contre les rats, les vers, les insectes et le pourrissement. Il venait également en renfort du sel ou du citron dans la conservation des denrées alimentaires, en particulier la viande.

 Des vertus reconnues
Cela fait plus de 50 ans qu’en Allemagne une commission a reconnu au thym son efficacité dans le traitement des symptômes de la bronchite, de la coqueluche et de l’inflammation des voies respiratoires. L’OMS, quant à elle, mentionne les usages du thym pour traiter la dyspepsie et autres troubles gastro-intestinaux, mais aussi la laryngite et l’amygdalite.
Ses vertus antiseptiques en font un très bon agent assainissant de la sphère ORL et des bronches. A prendre d’urgence en cas de laryngite, rhinite, sinusite, bronchite, toux… Le thym est souvent aussi d’un grand secours pour les asthmatiques, chez qui il aide à dégager les voies respiratoires et à calmer les quintes de toux.
Ne pas oublier que le thym est efficace en cas de digestion difficile, car il est antispasmodique et aide à drainer le foie. C’est aussi un fortifiant remarquable.

Comment l’utiliser

En infusion (maux de tête, ballonnements, toux, fièvre) : 
Laisser infuser une petite cuillère à soupe de feuilles dans une théière d’eau bouillante pendant 10 minutes. Filtrer, boire chaud.

En fumigation (rhume, nez bouché) :
Plonger 2 cuillères à soupe de thym dans un bol d’eau bouillante. Pencher la tête au-dessus du bol. Se couvrir d’une serviette. Respirer tout doucement au début, les vapeurs étant importantes. Quelques minutes suffisent.

Douleurs articulaires:

Mettre 500 g de sommités de thym et 200 g de feuilles de cassis (anti-inflammatoire) dans 1 litre d’eau frémissante. Couvrir, puis laisser infuser pendant 15 min. Verser l’infusion dans l’eau tiède d’un bain et rester immergé 10 à 15 min.

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question