lundi 29 août 2011

LE DOSSIER DE LA SEMAINE - 29 08 2011 - 6:08 -

L’HUMIDITE EN MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE

Dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC), l’humidité est un des six climats (avec le vent, la chaleur de l’été, le froid, la chaleur-feu et la sécheresse) qui peuvent être à l’origine de désordres énergétiques d’origine externe. 

En Médecine traditionnelle chinoise,  l’Humidité est d’abord l’humidité atmosphérique, c’est-à-dire à la vapeur d’eau contenue dans l’air.

Elle est alors qualifiée de lourde et collante, avec une tendance à descendre ou à se tenir près du sol, et l’impression qu’il est difficile de s’en débarrasser. On l’associe volontiers à quelque chose d’impropre ou de trouble comme les champignons, les moisissures et les algues.

C’est à partir de ces caractéristiques que la Médecine chinoise qualifie différents états de l’organisme. Ainsi, quand les organes souffrent d’humidité, cela correspond à certaines manifestations cliniques.

-Si l’Humidité atteint l’Estomac, nous aurons une digestion lourde avec la désagréable sensation d’avoir l’Estomac plein et de ne plus avoir d’appétit.

-Si l’Humidité stagne dans les Poumons, la respiration est laborieuse, le souffle passe moins bien et il y a une sensation d’oppression

-L’Humidité peut aussi bloquer la circulation normale des Liquides organiques. D’où de la rétention d’eau et des œdèmes.

Comme l’humidité est collante, les maladies deviennent chroniques, ou répétitives et difficiles à soigner. Les personnes souffrant d’arthrose ressentent des douleurs plus intenses les journées humides et pluvieuses et l’arthrose s’installe en général de façon définitive.

Comme l’humidité est lourde, on est fatigué, sans énergie, avec une sensation de mollesse des membres et de lourdeurs de tête, de barre frontale.

Comme l’humidité est de nature « impropre », elle correspond alors à des suintements (eczéma), des pertes (vaginales), des fuites (urine).

Comme l’humidité est stagnante, elle a tendance à arrêter le mouvement naturel des organes, d’où une mauvaise circulation ou des sinus bouchés, ou des intestins qui fonctionnent mal.

L’Humidité externe

Si nous vivons dans une maison humide, ou dans un climat humide, ou si nous restons longtemps sous sous la pluie, l’humidité va pénétrer dans notre corps.

Du coup, il y aura un blocage de l’énergie (le Qi) et une sensation d’engourdissement. Quand cette humidité touche les articulations, celles-ci deviennent enflées et douloureuses. Les os et les cartilages se déforment et on voit apparâitre des pathologies telles que l’arthrite et l’arthrose.

On nous a toujours dit que l’humidité et le froid montaient par les pieds. L’humidité peut pénétrer par les Reins (le méridien débute sous le pied et remonte jusqu’à la Vessie), provoquant  une sensation de lourdeur dans le bas ventre, l’impression de ne pas pouvoir vider complètement la Vessie.

L’Humidité interne

La circulation des Liquides organiques est gérée par la Rate et le Pancréas. Si la Rate est faible, les Liquides deviendront impurs, et provoqueront une Humidité interne. Les liquides organiques vont être stockés, , provoquant des œdèmes.

L’humidité interne peut aussi se transformer en mucosités ou en glaires qui vont provoquer une obstructions. Si le Poumon est obstrué par des mucosités, il y a apparition de la toux, expectoration de glaires et des sensations d’oppression thoracique. Si elles atteignent les voies respiratoires supérieures, les mucosités peuvent se loger dans les sinus et provoquer des sinusites chroniques.

Ce qui affecte le plus la qualité énergétique de la Rate, c’est la qualité de l’alimentation. Une mauvaise alimentation l’affaiblit rapidement.

La Rate, avec l’estomac, est responsable de la digestion. En effet, en MTC, l’énergie de la rate constitue le « feu digestif » : elle doit fournir l’énergie pour « cuire » le bol alimentaire contenu dans l’estomac.

Si il y a un vide d’énergie au niveau de la rate, le feu digestif sera faible et la digestion difficile.

Manger cuit plutôt que cru

Une manière d’éviter de fatiguer sa Rate est de prendre l’habitude de manger cuit.  La plupart des aliments crus que l’on mange, hormis les fruits, sont des crudités qui possèdent un fort taux d’humidité. Il vaut mieux éviter les repas exclusivement composés des salades de crudités.

Plus on apportera de la chaleur à la Rate, moins elle devra en dispenser pour digérer un repas. Aussi faut-il manger cuit mais également chaud.  De même, il vaut mieux ne boire d’eau glacée, et boire peu pendant les repas, car cela fatigue la Vessie et le Rein qui interviennent dans la gestion des liquides.

Manger calmement et à heures régulières est important : sans régularité, le corps ne sait plus à quel moment il doit se préparer à digérer et donc à déverser ses sucs digestifs. Dans le doute, il le fera trop souvent : les sucs digestifs, très acides, irriteront les muqueuses digestives faute de bol alimentaire.

La Rate apprécie la douceur. Mais point trop n’en faut :  une alimentation trop sucrée  entrainera une faiblesse de la Rate. Malheureusement notre alimentation déborde de sucre : biscuits, boissons gazeuses, glaces, sucrerie, confitures, viennoiseries, pâtisseries, chocolat, produits laitiers… Il faut donc être très vigilant.

Enfin, les produits laitiers sont les ennemis jurés de la Rate. Très humides, très sucrés, ils introduisent du froid et de l’humidité dans l’organisme et « attaquent » la rate. La digestion est perturbée et les douleurs (articulaires par exemple) majorées.

Quelques aliments appréciés par la Rate

Les aliments de nature neutre ou tiède vont favoriser la bonne qualité énergétique de la Rate. Le doux étant la saveur de la Rate, les aliments doux favorisent sa bonne santé.

Il est bon de consommer régulièrement les produits suivants : agneau, poulet, crevette, ail, gingembre, pomme de terre (vapeur ou à l’eau), oignon, riz. Il est conseillé d’introduire du gingembre (frais) dans l’alimentation car il réchauffe et favorise la bonne digestion.

On peut aussi manger :

boudin, porc, foie de bœuf, miel, œuf de poule, porc, pigeon, carpe, huître, moule, crevette, poulet, mouton

poireau, noix, avoine, carotte, champignon noir, chou, fève, haricot vert, maïs, pois, fève, pomme de terre, riz, sésame, tournesol, ail, citrouille, oignon, orge, millet.

aneth, anis étoilé, basilic, cannelle, cardamome, ciboule, coriandre, gingembre, girofle, huile de soja, muscade, persil, sucre roux, vinaigre

figue, grenade, prune, pomme, poire, raisin, abricot, cerise, fraise, jujube, litchi, noix, pêche, pistache.

Tags: , ,

10 Commentaires

Laissez un commentaire ou posez une question