dimanche 25 septembre 2011

L'INFO DE LA SEMAINE - 25 09 2011 - 6:23 -

MARRE D’ETRE FATIGUE !!!

L’asthénie est un symptôme évoqué dans 2 consultations médicales sur 3. Ce mal touche près de la moitié des européens qui déclare avoir éprouvé au cours de l’année passée une fatigue persistante d’une ou plusieurs semaines. Un tiers d’entre eux a ressenti la fatigue plusieurs fois en suivant lors d’une même année.  Ce phénomène touche plus les femmes que les hommes et d’avantage les adultes jeunes et actifs que les seniors.

Les jours où la fatigue est le plus nettement ressentie sont le vendredi (29%),  puis le lundi (18%). Peu citent un autre jour de la semaine (5 à 6%) ou du week-end.

Le lundi, la fatigue se traduit principalement par une humeur maussade et une baisse de motivation (23%). Le vendredi, on note des défauts d’attention et de mémoire (35%), ainsi que des courbatures (35%).

Mais le degré de fatigue tout au long de la semaine semble étroitement lié à la charge de travail. Ainsi, les actifs salariés vont d’avantage citer le vendredi comme jour de fatigue maximale (40%).

Sur le plan nerveux, on note : un sommeil perturbé (ou non réparateur) dans 23% des cas, une humeur maussade (18%), un manque de dynamisme (16%) et de motivation (15%), une mémoire et une attention défaillante (8% des cas ).

LA RATE : DES PROBLEMES D’ADAPTATION

La rate est le plus gros ganglion du système lymphoïde. La lymphe récupère les déchets métaboliques au sein des tissus, elle les filtre (grâce aux ganglions lymphoïdes) et les concentre pour les déverser dans la veine cave supérieure qui draine le sang de la moitié supérieure du corps (tête, cou, membres supérieurs et thorax).

La lymphe a une autre fonction importante : elle véhicule les anticorps (système de mémorisation immunitaire et de défense). Si on souffre d’une maladie récente, l’apport d’antigènes va demander un effort d’adaptation important à la rate : on peut observer une poussée d’herpès, une sortie de verrues ou une  prise de poids …

En homéopathie, pour stimuler une rate fatiguée, on pourra prendre :

Mercurius, Arnica montana, Baryta carbonica, Opium ou Phosphoricum acidum (dépression) …

Mais la rate, c’est aussi la mémoire et la “réponse logique” : donc, forcément, les idées obsédantes, les retours en arrière, les compulsions qui épuisent.  Le sujet s’isole dans une recherche de l’ordre, à la fois obstinée et stérile. Cette forme de névrose conduit à des poussées phobiques ou à la dépression.

On peut alors conseiller Thuya occidentalis.

LA RATE : QUE DE SOUCIS !

Le mot « souci » englobe les états émotifs suivants : l’anxiété, les pensées obsessives, les inquiétudes persistantes, le surmenage intellectuel, les sentiments d’impuissance, la rêverie mélancolique, etc.

L’excès de soucis inclut l’excès de pensées, ce qui est très courant chez nous, les occidentaux qui sommes beaucoup dans notre tête et peu dans nos pieds, c’est à dire peu ancrés dans la terre.

Les gens qui s’en font pour tout, ou qui s’inquiètent pour un rien, souffrent souvent d’une faiblesse de la Rate/Pancréas qui les prédispose à être soucieux.

La Médecine traditionnelle chinoise considère que la Rate/Pancréas abrite la Pensée qui nous permet de réfléchir, d’étudier, de nous concentrer et de mémoriser. Si le Qi (énergie) de la Rate/Pancréas est faible, il devient ardu d’analyser les situations, de gérer les informations, de résoudre des problèmes ou de s’adapter.

La réflexion peut se transformer en rumination mentale ou en obsession, la personne se « réfugie » dans sa tête.

Les principaux symptômes d’un Vide du Qi de la Rate/Pancréas sont le plus souvent : une lassitude mentale, la rumination de pensées, des inquiétudes, de la difficulté à s’endormir, des pertes de mémoire, des difficultés de concentration, des pensées confuses, de la fatigue physique, des étourdissements, des selles molles, un manque d’appétit.

(A consulter : medecine-integree.com/  Les principes fondamentaux de la médecine chinoise, Éditions Satas)

Tags: , , , ,

4 Commentaires

Laissez un commentaire ou posez une question