samedi 26 avril 2014

A QUOI SERT ? - 26 04 2014 - 7:52 -

Contes et métaphores

Il était une fois…les contes ont bercé notre enfance et, fascinés, nous avons écoutés ces histoires merveilleuses ou terrifiantes qui nous ont fait rêver ou frissonner.

Les adultes ont gardé au fond d’eux-même cette part d’enfance qui permet de s’évader d’un quotidien un peu morne pour aller se promener dans un ailleurs virtuel plein de poésie.

Dans la médecine traditionnelle hindoue, il était d’usage de soumettre à la méditation des personnes psychiquement désorientées un conte de fées mettant en scène leur problème particulier. En écoutant l’histoire, en la visualisant, le sujet devait être amené à prendre conscience à la fois de la nature de son problème et de la possibilité de trouver une solution.

Les vertus thérapeutiques du conte de fées viennent de ce que le patient trouve ses propres solutions en comprenant ce que l’histoire donne à entendre sur lui-même et sur ses conflits internes. Dans les contes de fées, les processus internes de l’individu sont extériorisés et deviennent compréhensibles parce qu’ils sont représentés par les personnages et les évènements de l’histoire.

Le conte de fées ne nous dit jamais quel doit être notre choix. Il nous convainc par l’appel qu’il lance à notre imagination et par l’enchaînement séduisant des évènements qui nous sollicitent.

Les métaphores, prises dans un sens assez large et si elles englobent histoires, paraboles, contes et anecdotes, sont un outil majeur de l’hypnose d’inspiration éricksonienne. La métaphore nous aide à conceptualiser ce qui ne peut pas être compris par la désignation : les sentiments par exemple.

(Sources: www.orgadia.com)

Tags: , , ,

Laissez un commentaire ou posez une question