jeudi 30 juillet 2015

LE PROBLEME DU MOMENT - 30 07 2015 - 5:35 -

Mal connues: les pathologies du périnée

Elles sont encore souvent classées dans les douleurs d’origine psychologique par certains gynécologues, urologues, ou dermatologues… et pourtant elles sont difficiles à supporter.

Les patients parlent de sensations de brûlure, de tiraillement, de pincements, sensation de corps étranger, de décharges électriques, de picotements, fourmillements, ou engourdissements.

Les pathologies périnéales regroupent les vulvodynies, les névralgies pudendales, les prostatites chroniques mais aussi les névralgies clunéales, ilio-inguinales, les lésions périnéales post-opératoires, et post-traumatiques (ex coccygodynie).

Le périnée est un ensemble de muscles (nommé également muscle pelvien ou muscle de Kegel) sur lesquels repose le bon fonctionnement d’une certaine partie du bassin,

Ce muscle en se contractant permet notamment l’évacuation et inversement la conservation des urines et des selles. Il permet le maintien de la vessie, de l’urètre et du rectum.

Chez la femme le plancher pelvien est un muscle qui sert également de soutien à l’utérus et permet d’accoucher plus ou moins facilement. Le périnée, qui s´étend du pubis au coccyx, a besoin d´être musclé.

Chez la femme

Le périnée peut perdre son élasticité après l’accouchement, d’où des risques d’incontinence urinaire.L’intensité des fuites urinaires est plus ou moins importante lors d’activités du quotidien: se lever, monter les escaliers, éternuer, rire ou porter des charges lourdes. Ce muscle peut aussi se déchirer, complètement ou en partie, après l’accouchement.

D’autres facteurs entrent en jeu, la ménopause, une intervention chirurgicale, un problème de surpoids, une activité physique régulière intensive. Des problème physiologiques (mal de dos chronique, problème de hanches ou de lombaires à l’origine de tensions répétées au niveau de l’abdomen) sont susceptibles d’affaiblir le périnée.

Une constipation chronique, très longue, peut également malmener les muscles du périnée et lui causer de sérieux dommages.

Chez l’homme

La cinquantaine est évidemment une période particulière car le périnée masculin est très souvent évoqué  lors de l’ablation de la prostate, tant redoutée par les hommes  Le périnée peut perdre son tonus au cours d’un événement mécanique comme une intervention chirurgicale sur la prostate. Les conséquences sont assez perturbantes pour le moral du patient.

D’autres facteurs tels que la pratique intensive du sport, une activité professionnelle qui exige de porter de façon régulière et répétitive des charges lourdes, l’obésité, ou certains médicaments, sont à prendre en compte.

La rééducation du périnée (avec un kinésithérapeute) est indispensable pour conserver ses sensations de plaisir lors de l’acte sexuel. Cela permet de garder le contrôle de son érection en empêchant l’éjaculation précoce qui peut vite devenir pour lui une source d’angoisse et de frustration.

Certains sports peuvent aussi causer des problèmes. Pendant un footing par exemple, le périnée subit des pressions à cause des chocs répétés au sol et des contractions musculaires exercés. D’autres sports à impact au sol sont concernés comme la zumba, le volley-ball, le basket-ball…Les sportifs de haut niveau, particulièrement les femmes (environ 50 %), sont touchés par ces désagréments.

(Sources: carevox.fr/ perinee.info/laboutiqueduperinee.com)

Tags: , , ,

2 Commentaires

Laissez un commentaire ou posez une question