lundi 2 mai 2011

LE DOSSIER DE LA SEMAINE - 2 05 2011 - 6:45 -

LA CAPSULITE DE L’EPAULE

Les douleurs de l’épaule peuvent avoir diverses origines : douleurs osseuses, douleurs musculaires, ou douleurs tendineuses : ce sont les plus fréquentes. Il ne faut pas oublier que de nombreuses douleurs scapulaires viennent d’irradiations de nerfs irrités au niveau des vertèbres cervicales.

La capsulite de l’épaule, ou « capsulite rétractile » est une cause de douleurs fréquente surtout chez la femme après 50 ans. Elle apparaît fréquemment dans un contexte d’anxiété. Cette pathologie guérit seule, assez lentement, en un an ou deux ans.

RAPPEL ANATOMIQUE DE L’EPAULE

La fonction de l’épaule résulte de l’intégration des mouvements de l’articulation gléno-humérale et de 3 autres systèmes articulaires séparés qui contribuent de façon simultanée aux mouvements.

-Les articulations sterno et acromio-claviculaire sont des arthrodies (surfaces articulaires planes) avec une capsule épaisse et fibreuse et un ménisque fibro-cartilagineux intra-articulaire.

-L’articulation scapulo-thoracique contribue de façon importante à la mobilité de l’épaule car elle assure la bascule de l’omoplate sur le gril costal (ensemble des côtes).

-L’articulation gléno-humérale est une articulation synoviale (articulation mobile maintenue par des ligaments) entre la tête humérale et la glène, renforcée par un anneau fibro-cartilagineux, le bourrelet glénoïdien.

L’essentiel de la stabilité de l’articulation est assuré par les muscles de la coiffe des rotateurs :

-sous-scapulaire en avant,

-sus-épineux en haut,

-sous-épineux et petit rond en arrière.

Ils s’insèrent à la partie proximale de l’humérus, en formant une lame fibreuse très « soudée » à la capsule articulaire sous-jacente : la coiffe des rotateurs.

Au dessus de la coiffe des rotateurs, mais séparée d’elle par la bourse sous-acromiale, se situe l’arche constituée par l’acromion et le ligament coraco-acromial.

LA CAPSULITE RETRACTILE

Cette affection, appelée aussi ” épaule gelée ” peut atteindre l’ensemble du membre supérieur (syndrome ” épaule-main “), mais reste souvent limitée à l’épaule.

La capsule articulaire s’épaissit, devient inextensible, adhérente à la tête humérale. Les 2 épaules peuvent être atteintes simultanément ou successivement chez certains patients.

Le début progressif, insidieux, se caractérise par une douleur diffuse de l’épaule, avec enraidissement progressif. La douleur est souvent plus intense la nuit.

Les mobilités sont sévèrement limitées, y compris en rotation externe. On trouve trois stades différents :

-le 1er est caractérise par une douleur et une raideur progressives

-Le 2ème par une raideur plus importante avec une « épaule gelée », sur une période qui ve de 2 à 1é mois.

-Le 3ème comporte une récupération lente et souvent incomplète (de 3 à 12 mois)

LES 4 DOULEURS D’EPAULE COURANTES

Dans la grande majorité des cas de douleur de l’épaule, 4 tableaux cliniques peuvent être identifiés.

Epaule douloureuse simple

Il n’y a pas de limitation des mobilités.  Elle résulte le plus souvent d’une tendinite dégénérative de la coiffe des rotateurs à ses différents stades ou d’une tendinite calcifiante au stade chronique, parfois d’une arthrose de l’articulation acromio-claviculaire.

Epaule pseudo-paralytique

Il y a une limitation marquée des mobilités actives. Elle résulte d’une rupture importante de la coiffe des rotateurs ( sauf s’il s’agit d’une épaule paralytique).

Epaule gelée

On trouve une limitation franche des mobilités actives et passives. Elle vient le plus souvent  d’une capsulite rétractile mais peut aussi résulter de toute autre arthropathie de l’épaule.

Epaule hyperalgique

Elle se caractérise par une douleur violente, une limitation majeure des mouvements. Elle peut résulter d’une arthrite aiguë mais aussi d’une bursite aiguë secondaire à une tendinite calcifiante.

TRAITEMENT EN REFLEXOLOGIE PLANTAIRE

On peut assimiler la douleur de l’épaule à une poussée aiguë d’arthrose (phénomène inflammatoire).

Je travaille d’abord des points correspondant à l’épaule sur les malléoles. Ensuite, voici comment je procède :

1)Traitement de la colonne vertébrale

-massage des points de l’épaule sous les orteils

-massage sur le côté externe du pied

2)les parathyroïdes

3)reins et surrénales

4)le système lymphatique

5)plexus solaire.

CONSEILS DIETETIQUES

1) supprimer tous les aliments acides, les sucres, les chocolats, tomates +oranges, thé et café.

2) consommer fruits et légumes cuits

3) tisanes et vitamines B,C, D.

Tags: , , , , ,

5 Commentaires

Laissez un commentaire ou posez une question