LA FATIGUE, C’EST DANS LA TETE !

Je me dis que je suis claquée, vidée, épuisé, crevée, et même “décalquée”. Que je cours tout le temps. Que je cours après le temps. Que ça va être bien pire cet hiver, quand il fera froid et sombre et triste. Mélancolie ou neurasthénie ? Il y a 10 ans , 47...