mercredi 18 mars 2015

LE PROBLEME DU MOMENT - 18 03 2015 - 8:55 -

Les statines et la thyroïde

La thyroïde est une petite glande située dans le cou, en arrière de la pomme d’Adam. Elle libère la thyroxine (T4) et la tri-iodothyroxine (T3), des hormones qui augmentent la quantité d’oxygène consommée par l’organisme. La thyroïde est régulée par l’hormone thyréotrope (TSH), sécrétée dans le cerveau par l’hypophyse.

Les maladies de la thyroïde

Des problèmes de santé apparaissent lorsque la thyroïde devient trop peu active (hypothyroïdisme) ou trop active (hyperthyroïdisme). Les troubles thyroïdiens touchent plus fréquemment les femmes que les hommes. Un cancer peut également se déclarer dans la thyroïde.

La forme la plus courante d’hypothyroïdisme est la thyroïdite de Hashimoto, une affection auto-immune dans laquelle l’organisme produit des anticorps qui détruisent le tissu thyroïdien. L’ablation chirurgicale de la thyroïde ainsi que certains médicaments peuvent aussi provoquer un hypothyroïdisme.

L’hyperthyroïdisme peut avoir plusieurs causes, la plus fréquente est la maladie de Basedow, ou goitre exophtalmique. Cette affection survient lorsque le système immunitaire produit un anticorps qui stimule la glande thyroïde et provoque une hyperactivité et une augmentation du taux d’hormones thyroïdiennes.

Le cancer de la thyroïde

Il est assez rare et ne représente que 1 % de l’ensemble des cancers, soit un peu plus de 4 000 personnes par an en France.

On distingue 4 grandes catégories de cancers de la thyroïde :

-les cancers papillaires qui représentent environ 70 % d’entre eux.

-les cancers vésiculaires (ou folliculaires) qui constituent 10 % des cancers thyroïdiens et qui concernent essentiellement les personnes autour de 40 ans.

-les carcinomes médullaires, ou CMT (cancer médullaire de la thyroïde) qui représentent 5 % des atteintes et qui sont héréditaires pour 25 % d’entre eux.

-les cancers anaplasiques (indifférenciés), qui sont graves, concernent surtout les personnes âgées et ne représentent que moins de 5 % des cas.

Statines et cancer de la thyroïde

Les personnes qui prennent des statines (Tahor, Crestor, Vasten, Elisor…) pour soigner leur cholestérol, présentent un risque de développer un cancer de la thyroïde augmenté: plus 28% chez les hommes, plus 42% chez les femmes.  Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes.

Dans son livre, “La vérité sur le cholestérol”, le Professeur Philippe Even éreinte les statines, médicaments prescrits afin de diminuer le taux de LDL-cholestérol, fameux mauvais cholestérol. Les statines (qui existent sous une forme naturelle également, la levure de riz rouge), ont été prescrites à tour de bras.

Des chercheurs britanniques ont analysé les dossiers de plus de 2 millions de patients dont 16 % étaient ou avaient déjà été traités avec des statines. Leur études  ont démontré que la prise de statines sur 5 ans, si elle  permet d’éviter 271 cas de maladies du coeur, provoque aussi 307 cas additionnels de cataractes, 74 cas de dysfonction du foie, 39 cas de myopathie et 23 cas supplémentaires de cas modérés ou graves d’insuffisance rénale…

Et c’est surtout au cours de la première année du traitement que les effets secondaires étaient les plus fréquents.

Une statine est un médicament qui comporte des risques et on doit suivre les patients de façon plus serrée. Surtout, il faut écouter et croire un patient qui se plaint de symptômes, même si ceux-ci ne sont pas répertoriés dans la littérature scientifique : un patient n’est pas une statistique ou une moyenne et il faut le traiter de façon unique“, conclut le Dr Poirier, cardiologue québécois.

(Sources: santecheznous.com/comprendrechoisir.com/ Passeportsanté.net/ docteurjd.com/Principes de santé)

Tags: , , ,

4 Commentaires

Laissez un commentaire ou posez une question