La Médecine Traditionnelle chinoise n’aime pas les mélanges: il ne faut pas consommer deux sortes de corps gras dans un même repas, ni deux sortes de céréales, ni deux sortes d’alcool, les mélanges perturbant la digestion.

L’humidité

Certains aliments sont très humidifiants, tels les produits laitiers, les aliments gras et l’alcool. Quand les capacités digestives de la rate sont amoindries, il y a alors humidité et, le plus souvent, mucosités (encombrements des poumons, toux grasse, crachats…).

Si on demande à une rate un peu faible de digérer des aliments comme le lait de vache (humidifiant) ou d’assimiler du froid (glace, boissons sortant du frigo), on a alors deux éléments “pervers” (ennemis), l’humidité et le froid. C’est pourtant ce que nous faisons fréquemment, ce qui peut entraîner à la longue l’apparition de sinusite, de diarrhées, d’obésité et de cellulite, etc…

Il faut essayer de préserver la qualité énergétique de la Rate qui transforme et transporte les liquides organiques. La Rate, est, avec l’estomac, responsable de la digestion. En effet, pour la MTC, l’énergie de la rate est ce qui constitue au niveau digestif ce que l’on appelle le « feu digestif » : elle doit fournir l’énergie pour « cuire » le bol alimentaire contenu dans l’estomac.

Plus nous apportons des aliments qui demandent une « cuisson digestive » importante, c’est-à-dire de l’énergie à la Rate, plus celle-ci risque de s’épuiser. Il faut donc:

-manger cuit plutôt que cru.

-manger chaud plutôt que froid.

-manger à heures régulières.

-consommer des aliments tièdes ou neutres (agneau, poulet, crevettes, ail, pomme de terre vapeur ou à l’eau, oignon, riz).

-Assaisonner au poivre et aux piments, sans oublier le gingembre, qui réchauffent.

Que manger l’été ?

L’été correspond à la fonction Coeur et à la saveur amère. Même s’il fait chaud durant cette période de l’année, il ne faut pas hésiter à prendre des aliments de nature chaude afin de ne pas blesser l’énergie Yang du système digestif. Les viandes, que l’on mangera grillées (“feu” du coeur) sont: le mouton, les volailles à chair rouge (canard, pintade) ainsi que de la viande de boeuf.

C’est la période idéale pour utiliser de nombreuses plantes aromatiques (basilic, cerfeuil, sauge, persil, ciboulette) qui permettent de confectionner des sauces légères d’accompagnement.

Le choix des légumes est large : artichauts, asperges, cresson, épinards, haricots verts, radis, etc. Ceux-ci ont pour effet de contrebalancer la nature très chaude des viandes et des poissons.

Enfin, comme l’été est la saison des fruits juteux et frais, les jus et salades de fruits sont particulièrement indiqués. Ne pas en abuser cependant.

(Sources: nantes-shiatsu.fr/ medecinechinoise.org)