a sensation étrange de déjà vuNous avons tous un jour ou l’autre éprouvé cette impression : nous sommes déjà venus dans ce lieu pourtant inconnu, ou nous avons déjà vu cette personne, ou encore cette scène s’est déjà déroulée et nous semble familière…

Prémonition, retour fugace dans une autre vie, trouble de notre perception, cette sensation précise et troublante nous inquiète, tout ceci est impossible et c’est pourtant tellement réel ! Qu’en pensent les scientifiques ?

Quelques explications

60 à 70 % d’entre nous disent avoir expérimenté cette sensation au moins une fois dans leur vie. Il y a 2 ans une psychologue américaine, tests à l’appui, a expliqué que le déjà-vu est probablement un phénomène lié à la mémoire, provoqué par une scène spatialement similaire à une scène précédente. Notre cerveau reconnaît la similitude.

Quelques années auparavant des chercheurs ont émis l’hypothèse qu’il s’agirait d’un dysfonctionnement du « circuit » de la mémoire dans le cerveau : l’information serait envoyée vers la mémoire à long terme au lieu de la mémoire à court terme. Ou bien, autre théorie, l’hippocampe, aire cérébrale chargée de la mémorisation, entrerait en activité trop tôt, au moment même où se déroule la scène.

Pour la neuropsychologue anglaise Akira O’Connor et un groupe de scientifiques, , le « déjà vu » serait au contraire le signe d’une bonne santé du cerveau, en pleine opération de « vérification » des souvenirs. D’après les expériences des chercheurs, lors de la sensation de déjà vu, les zones frontales du cerveau sont en train de vérifier nos souvenirs, et envoient un signal s’il y a une sorte d’erreur de mémoire.

De faux souvenirs ?

En France, Francis Eustache, directeur de l’unité de Neuropsychologie et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine à Caen, affirme : « On peut ranger l’impression de déjà-vu dans la catégorie des faux souvenirs”. Ce qui revient à dire que notre mémoire nous jouerait un tour. En fait la situation vécue provoquerait un stimulus, qui activerait dans notre mémoire, des connaissances en rapport avec l’événement. Comme si l’on se rappelait un souvenir qui n’existe pas.

À ce jour, aucune des hypothèses avancées ne peut expliquer ce phénomène.
D’autant que l’impression de déjà-vu peut aussi être un symptôme de certaines formes d’ épilepsie. On pense qu’une décharge électrique entraîne une anomalie de l’hippocampe et crée ainsi un faux souvenir. Survient alors une confusion entre la perception présente et ce qui a déjà été mémorisé.

(Sources : lesechos.fr/ doctissimo.fr/ sciencesetavenir.fr)