Addicts au chocolat, attention ! Voici les fêtes, les bûches, les truffes, les immenses boites de chocolats en tous genres, pralinés, fourrés, au lait, alcoolisés, aux noisettes, au nougat, au riz…tous bourrés de beurre, de beurre de cacao, de sucre, de lait, bref du poison en barre ou en dragées, mais quel péché délicieux, c’est trop bon !

Je ne parlerai pas des kilos sournois, insidieux, qui se logeront sur nos hanches et ailleurs mais de l’effet immédiat, à savoir la crise de foie ou plutôt la bouffée de chaleur qui va envahir notre vésicule biliaire. Saluons les lendemains qui déchantent, avec migraine, bouche pâteuse et nausées. Le chocolat n’est pourtant pas indigeste s’il est consommé dans le cadre d’un repas. A condition de lui laisser une petite place. Manger du chocolat alors que son estomac est plein…bonjour les dégâts.

Traiter en homéopathie

Selon les symptômes, on choisira des petits tubes de couleur différente.

Antimonium crudum 7 CH est conseillé en cas de:

-Excès d’aliments acides, mauvais vins

-Langue blanche

-Gaz gastriques et intestinaux

-Vomissements qui ne soulagent pas les nausées

Nux vomica 7 CH est conseillé en cas de:

-Langue chargée uniquement dans sa partie postérieure

-Amélioration par les vomissements

Ipeca 7CH est conseillé en cas de:

-Nausées intenses avec vomissements qui ne soulagent pas

-Hypersalivation

Conseils d’une accro au chocolat

Si l’on n’a pu résister et que, vraiment, on s’est “goinfré“, en une seule fois, un soir, ou jour après jour, avec obstination et persévérance, je conseille:

-Le fumeterre qui va dégorger la vésicule biliaire

-A associer (ou en alternance) avec l’aubier de tilleul qui s’occupera de notre ami le foie.

-Un bon vieux citron pressé chaud

-De l’Hépatoum (en vente en pharmacie)

-un jeûne de 24H et du bouillon de légumes.

-Du repos et une bonne bouillote.