La chute de cheveux est de saison. A l’automne, comme les feuilles mortes, nous perdons nos cheveux à poignées. Les hommes aussi. Et, pour eux également, ce n’est pas gai. Car l’alopécie les guette et le recul des tempes, avec ces deux zones bien dessinées de chaque côté du front, signale un combat difficile à mener pour freiner cette sorte de “déboisement” annonciateur de la calvitie.

En Grandes Surfaces, nombreux sont les produits anti-chute alignés dans les rayons. Certains portent des noms rassurants car nous les connaissons depuis des lustres. Lotion et Shampoing forment un tandem incontournable et bien séduisant quand on commence à avoir le moral en baisse. Méfions-nous cependant de ces produits magiques qui peuvent être vraiment nocifs.

Les causes de la chute

La cause principale de la chute des cheveux surtout chez la femme est la sécrétion excessive de sébum. Le bulbe du cheveu qui est trop gras, étouffe la racine, et le cheveu devient très fin. Ce qui conduit à la perte des cheveux.

Cette production excessive de gras peut provenir principalement d’une anomalie héréditaire de la glande sébacée du cheveu, d’un dérèglement de la thyroïde ou d’un traitement hormonal (pilule contraceptive au long cours, progestérone de synthèse). Si on a le temps de les compter…jusqu’à 60 cheveux qui tombent par jour, c’est normal.

La pollution électromagnétique qui dévitalise l’organisme et provoque parfois une fatigue chronique peut également être à l’origine d’une perte excessive des cheveux. Il s’agir de l’action des radiofréquences sur le cuir chevelu et le cheveu au niveau de la déminéralisation, et de la baisse des défenses immunitaires

Les solutions naturelles

-Côté plantes, on peut fortifier le cheveu avec de l’ortie, de l’alfalfa (en gélules), des applications de cresson frais ou de persil à appliquer en cataplasmes en massant doucement.

-Côté minéraux, le zinc et  le soufre associés à de la vitamine B6, donnent de bons résultats.

-Côté huiles essentielles, le thym, le romarin, la lavande ou le cèdre, dilués dans de l’huile de pépins de raisin ou même dans un peu d’eau, sont efficaces en frictions, matin et soir.

-Côté homéopathie, s’il y a une grande fatigue et/ou un choc émotionnel, prendre 3 granules de Phosphoricum acidum 15ch, 3 fois par jour loin des repas. Si on est dans le cas d’un stress avec surmenage, prendre du Selenium 7ch, même posologie.