Les crocodiles et les serpents peuvent changer de dentition vingt-quatre fois dans leur existence. Chez quelques espèces d’animaux, certaines dents n’arrêtent jamais de pousser : ainsi  les incisives du castor et de l’éléphant, ou les canines du porc se développent aussi longtemps que vit l’animal. Les dauphins, eux, gardent leurs dents de bébé toute leur vie. Et ils peuvent en avoir 260.

L’être humain, lui, n’a droit qu’à un seul « remplacement » de dents pour toute sa vie.

L’apparition des dents de lait

In utero déjà, vers la 6ème semaine de grossesse, des bourgeons pré dentaires prennent place dans les mâchoires des bébés.
Ces bourgeons vont prendre forme progressivement, devenir dents de lait,  pour “percer”, le plus souvent vers les 5 mois jusqu’à 2 ans et demi. Mais un bébé peut faire sa première dent à 10 mois seulement…
Un bébé sur 6000 naît avec une incisive, qui le plus souvent tombe rapidement car sa racine est immature.

La 1ère dent apparait en principe vers 6 mois mais souvent bébé varie et il faut parfois attendre jusqu’à… l’âge de 18 mois.
Lors d’une poussée dentaire, le bébé est grognon, il bave  et a la gencive gonflée. La température dépasse rarement 38, contrairement à ce que l’on raconte.
Les dents de lait sont toutes là vers 24 à 30 mois, il y en a 20 au total.

Les dents de lait sont souvent très serrées au début. Mais, en général, vers 6 ans, des écarts se forment en rapport avec la croissance de sa mâchoire. Ces écarts seront ensuite comblés par les couronnes plus larges des dents permanentes

La chronologie d’apparition

Elle est très variable, mais se présente le plus souvent ainsi :

-incisives centrales entre 6 et 8 mois.
-incisives latérales entre 8 et 10 mois.
-canines entre 16 et 20 mois.
-premières molaires entre 12 et 16 mois.
-deuxièmes molaires entre 20 et 30 mois.

La chute des dents de lait

Dés 4 ans, les racines des dents de lait vont commencer à “s’auto-digérer”, à se dissoudre presque,  et la perte des dents commencera par les incisives vers 6 ans, en même temps qu’apparaît la première molaire.

La chute des dents de lait est provoquée par la poussée des dents définitives positionnées sous les dents de lait. En poussant, la dent définitive atteint la dent de lait qui, n’ayant plus de racine, tombe. Cette poussée, contrairement à la poussée des dents de lait, n’est pas douloureuse.

Les dents de lait tombent spontanément suivant trois phases :
– A partir de 5 ou 6 ans : incisives, canines et prémolaires.
– A partir de 12 ans : deuxièmes molaires.
– Vers 17 ans : troisièmes molaires et dents de sagesse.

Les caries des dents de lait

L’émail des dents de lait est peu épais et fragile. Ces dents sont donc vulnérables face aux caries. Il est indispensable de soigner les caries des dents de lait, lesquelles conditionnent les dents définitives.

Les caries des dents de lait ne sont pas faciles à détecter : l’enfant peut se plaindre parfois d’avoir mal aux dents au contact du chaud ou du froid.
Comme pour les adultes, un brossage régulier et une bonne hygiène alimentaire restent la meilleure prévention contre les caries. Il faut donc éviter très tôt les sucreries, en particulier le soir, y compris les sirops, et faire brosser les dents avant de se coucher.

Il faut donc absolument soigner les dents de lait, pour éviter d’éventuels problèmes de positionnement anarchique des dents définitives et non pas les extraire systématiquement.

Si une dent de lait est extraite très prématurément et que l’espace n’est pas maintenu, un déséquilibre dentaire va s’organiser. Les dents adjacentes vont se pencher pour diminuer l’espace, les dents antagonistes vont descendre ou sortir de l’alvéole pour combler et fermer l’espace inoccupé.

Et le dentiste ?

A 6 ans, c’est vraiment le moment de parler d’un arrêt de la succion du pouce ou de la tétine,  sous peine de malformations de la mâchoire et de mauvais positionnement des dents. Et la première visite chez le dentiste va permettre de contrôler la manière dont se positionnent les dents et d’anticiper d’éventuels décalages des mâchoires.

(Sources: .medecine-et-sante.com)