Une des complications à long terme du diabète est la neuropathie (atteinte des nerfs). Il y a 2 sortes de neuropathie : la neuropathie du système nerveux autonome (cause de la rétention urinaire, de l’impuissance) et la neuropathie diabétique périphérique, c’est-à-dire l’atteinte des nerfs périphériques, et surtout ceux des membres inférieurs. Avec les années, cette atteinte peut amener des douleurs chez certaines personnes.

Plusieurs chercheurs ont démontré que la neuropathie diabétique périphérique peut atteindre jusqu’à 38 % des diabétiques de type 1
et 63 % des diabétiques de type 2 après 20 ans de diabète. Parmi ces personnes, 50 % auront des symptômes, dont des douleurs. Le seul traitement préventif efficace à ce jour est le contrôle de la glycémie.

Les traitements

Lorsque les douleurs sont trop intenses, qu’elles nuisent au sommeil ou qu’elles diminuent la qualité de vie de la personne atteinte, il y a le plus souvent attribution de médicaments: des antidépresseurs, des anticonvulsivants , et des antiarrythmiques.

En réflexologie plantaire, on essaiera de détendre la voûte plantaire, de travailler les zones crâniennes et de monter en massage le long des mollets. En accompagnement, donner du Climaxol (Lehning), et conseiller des bains de pieds froids.

Si la personne se plaint de symptômes analogues à ceux des “jambes sans repos” (impatiences des jambes), aller voir du côté du système nerveux (Poconéol n°2 par exemple associé avec du n° 73).