Retraites-Edouard-Philippe-va-rencontrer-les-representants-des-avocatsUne étude suisse a démontré que que les barbes humaines abritent davantage de bactéries que le pelage des chiens. 

Les auteurs de ces travaux, publiés fin février, ont étudié de près les micro-organismes trouvés dans la barbe de 18 hommes et dans la fourrure de 30 chiens.

Aux Etats-Unis les médecins sont formels: barbes et moustaches rendent inefficace le port du masque chirurgical, en empêchant son étanchéité.

Certaines barbes sont fortement déconseillées

Certains types de barbes et de moustaches empêchent le bon positionnement des masques sur le visage, et les rendent inefficaces. 

Toutes les barbes volumineuses, de style Karl Marx par exemple, sont déconseillées. De même, toutes celles qui sont susceptibles de dépasser sur les côtés du visage ou en dessous (la barbe de trois jours), les boucs et même les colliers. 

Côté moustache, idem, les poils ne doivent pas dépasser du visage, la seule tolérée reste celle style Hitler, pas terrible c’est vrai.  

Le coronavirus survit plusieurs heures sur une barbe

Le CDC (centre pour le contrôle et la prévention des maladies), agence de santé américaine, précise que les poils du visage ne constituent pas un filtre anti-virus.

En France, Patrick Pelloux, président de l’Association des Médecins urgentistes de France, a déconseillé le port de la barbe ou de la moustache dans le contexte de l’épidémie de coronavirus. Selon lui le coronavirus s’incruste sur un système pileux quand on tousse ou qu’on éternue et de toute façon, “c’est très sale les barbes et les moustaches“, a-t-il déclaré. 

Selon d’autres médecins, peut-être plus modérés, il faut bien laver sa barbe ou sa moustache sous la douche car il est certain que le virus survit plusieurs heures sur une barbe, qui est une surface sèche. 

Il n’en reste pas moins que dans plusieurs hôpitaux, il est demandé au personnel soignant masculin de se raser afin de garantir l’efficacité des masques respiratoires.