Cela fait longtemps maintenant que l’on sait que le sommeil occuperait le tiers de notre vie. Quand nous dormons, nos défenses immunitaires se façonnent, notre peau se régénère, notre corps fabrique des hormones et nous récupérons physiquement, intellectuellement et psychologiquement. Le sommeil aide notre mental à évacuer la fatigue physique et nerveuse accumulées durant la journée.

En général, notre organisme a besoin de 8 heures de sommeil pour se régénérer. La durée idéale de sommeil est celle qui permet de se sentir reposé, en pleine possession de ses moyens. Un manque de sommeil répétitif peut-être à l’origine d’un vieillissement prématuré, ou de certaines maladies  comme la dépression nerveuse ou encore l’hypertension artérielle. Des études convergentes suggèrent qu’un sommeil insuffisant favoriserait l’obésité. “La privation de sommeil joue sur deux hormones: elle diminue la leptine, qui coupe l’appétit, et augmente la ghréline qui l’accroît”.

Pendant le sommeil, le fonctionnement de notre corps se modifie: activité du cerveau, respiration, rythme cardiaque, tension artérielle, température corporelle … tout change.

Une étude publiée dans le “British Medical Journal” confirme pour la première fois de manière scientifique que le sommeil embellit: après une nuit sans dormir, le miroir renvoie souvent l’image d’un visage fatigué, creusé, doté de cernes sombres et d’un teint sans éclat.

De plus, des études mettent en avant l’impact des insomnies sur la mémorisation, le développement cérébral et la régulation de l’appétit. Le sommeil lent joue un rôle sur la mémoire: au cours de la journée, les multiples informations qui arrivent au cerveau sont engrangées sous forme de milliers de messages aux synapses, ces jonctions qui se créent entre les neurones. Le sommeil lent servirait à éliminer les synapses qui ne servent à rien, pour ne garder que les mémoires pertinentes et pouvoir engranger d’autres informations le lendemain.

Enfin, une étude publiée dans le “Journal of the American Medical Association” (JAMA) souligne le fait que dormir une heure de plus permet de réduire le risque de calcification des artères, un des symptômes de maladie cardiovasculaire.

(Sources: lefigaro.fr / feminimix.com/ easygym.com)