Glycémie à jeun, comment faire baisser un chiffre trop élevé

L'INFO DE LA SEMAINE

le chrome pour diminuer le taux de glycémieLa glycémie à jeun (taux de concentration du sucre dans le sang) permet de surveiller le taux de glucose dans le sang. Lorsque celui-ci est élevé, il est possible qu’un diabète soit en train de s’installer.
Cette surveillance est primordiale quand il y a des antécédents familiaux, chez les femmes enceintes et quand on prend des corticoïdes sur une longue période.

Pourquoi contrôler sa glycémie ?

Mesurer la glycémie permet de contrôler si l’organisme est capable de bien réguler la concentration de sucre dans le sang. Ce test permet en effet d’évaluer le fonctionnement du foie et du pancréas. C’est le pancréas qui est responsable de la fabrication des hormones essentielles à la régulation de la glycémie: l’insuline et le glucagon.

Le taux de glycémie à jeun est jugé normal lorsqu’il est compris entre 0,70 et 1,10 g par litre de sang. Au-dessus, il s’agit d’une hyperglycémie. L’hyperglycémie peut se manifester par une envie fréquente d’uriner, une soif intense, une grande sécheresse de la bouche et une sensation de fatigue anormale.

Le diabète se caractérise par une glycémie supérieure à 1.26 g/L à jeun. S’il peut être détecté par un prélèvement d’urine, il doit être confirmé par une prise de sang.

La glycémie à jeun permet de voir le taux de sucre après 8h où l’organisme reste à jeun. En effet, après avoir mangé, il est pollué par différents sucres et matières grasses contenus dans les aliments consommés.

Le médecin prescrira un dosage de la glycémie si le patient présente des symptômes évocateurs d’une baisse de sécrétion d’insuline. C’est-à-dire une soif particulière, de la fatigue, un amaigrissement ou une infection récidivante.

Faire baisser le taux de glycémie en changeant son alimentation

-Il faudrait réduire la quantité de fruits, supprimer (ou diminuer) l’alcool. Banane, mangue, figue, grenade, raisin et cerises sont à proscrire. Fraises et mûres sont recommandées.
-Privilégier les légumes suivants : les endives, les haricots verts, les tomates, les aubergines, qui sont peu caloriques et riches en fibres.
-Manger davantage de céréales complètes ou semi-complètes et légumineuses.
-Certains aliments régulent rapidement le taux de sucre. Il s’agit de la stevia, de la cannelle, des petits pois, et de l’avoine.

Faire baisser sa glycémie en faisant du sport

Quand nous bougeons, nos muscles consomment du glucose. Un effort physique régulier permet de faciliter ainsi l’action de l’insuline et donc de réduire la quantité de sucre dans le sang.

Il vaut mieux commencer par des sports d’endurance : la marche, la randonnée, la course à pied, ou le vélo ou la natation sont conseillés.

Dans l’idéal il faudrait pratiquer un sport cinq jours par semaine, au minimum 40 min.

Avec le conseil d’un thérapeute, se supplémenter en chrome

Le chrome est un oligo-élément qui aide l’insuline à maîtriser l’arrivée du sucre de l’alimentation dans le sang, à le faire pénétrer dans les cellules et à en stabiliser le taux sanguin à un niveau normal.
Nous avons besoin chaque jour de 60 à 65 microgrammes (µg) de chrome. Or nous n’en absorbons guère plus de 40 µg.

Quand on est en ménopause (ou en pré-ménopause), souvent on prend du poids. La graisse abdominale peut venir alors d’un réel déficit en chrome. Ce que l’on appelle la résistance à l’insuline accentue la tendance à accumuler les graisses.

Le chrome ne fait pas maigrir mais il stimule la consommation d’énergie et augmente la masse musculaire. Le métabolisme de base est donc augmenté, le corps brûle plus de calories qu’il n’en dépense habituellement.

Où trouver le chrome ?

Certains aliments en contiennent en quantité importante. On le trouve dans le foie de veau, le jaune d’œuf et le gruyère. Mais aussi dans les haricots verts, les brocolis, les champignons, les asperges, les pommes de terre, les céréales à grains entiers, les germes de blé, les prunes et le chocolat noir.

En pharmacie, il est proposé à tous les dosages : 25, 60, et jusqu’à 200 µg… Les spécialistes conseillent des cures de trois mois, avec un dosage à 120 µg.
Mais attention, si en dessous de 25 µg, le chrome ne sert à rien, avaler du chrome pour rester mince, n’a aucun effet chez les femmes jeunes et qui ne sont pas en surpoids.

Mise en garde: le diabète nécessite un suivi médical. S’auto-médiquer avec des suppléments dits antidiabétiques peut entraîner de graves conséquences.

(Sources : www.marieclaire.fr/ www.passeportsante.net/ www.enterosatys.fr/)