En alimentation, le mythe le plus répété entre tous reste celui qui prétend que manger tard le soir ajoute plus de matières grasses dans le corps que manger le matin. Pourtant nombreux sont les diététiciens ou nutritionnistes qui conseillent de dîner légèrement.

Cette idée reçue viendrait du fait que la nourriture ingérée avant de dormir serait directement stockée par le corps, qui n’aurait pas besoin d’énergie pendant son sommeil.

En fait, manger le soir aprés 21H/22H fait grossir parce que notre métabolisme ralentit.  Mais la prise de poids dépend de la quantité ingérée et non de l’heure du repas.

Le soir on est facilement mort de faim (jamais le matin), on meurt de fatigue (jamais le matin, ou rarement), et en fin de journée, certains se plaignent de mourir d’ennui…Les femmes grignotent, et beaucoup grignotent le soir, pour calmer leur anxiété. Il arrive aussi que ceux ou celles qui mangent tard le soir sautent le petit-déjeuner le lendemain. Or c’est justement ce repas qui régule la prise des calories de la journée qui va suivre.

Et pourtant…la nouvelle tendance des restos branchés new yorkais  est de manger en position allongée. Héritage revisité de l’Empire Romain, ou bienfait pour la digestion, les “bed parties” font fureur.  A Manhattan, les lieux cultes qui revisitent ce mode de dégustation font un tabac. Alors échangez tables et chaises contre un lit, étalez vos coussins, poufs, tapis, couettes et tout ce qui se met par terre et laissez vos invités s’installer. Formez un cercle et étalez vos plats sur le sol.

Pour éviter les dégâts sur la moquette ou les tapis, privilégiez les plats qui se mangent avec les doigts, les salades, les cakes, et les brochettes…Et le lendemain matin, partez marcher ou courir.

(A lire, “Le gingembre est aphrodisiaque et autres idées reçues sur l’alimentation” de Sarah Pellet-Calaud)