L’énergie est présente partout, en nous, autour de nous. Depuis la nuit des temps, dans tous les pays de notre vieille terre, il y existe des “spécialistes de l’énergie” qui sont des chamans, des magnétiseurs, des rebouteux ou des médecins chinois. Selon chacun, l’énergie s’appelle don, qi ou magnétisme, fluide, fréquence ou connexion.

Toutes les grandes civilisations, égyptienne, grecque, maya, chinoise, tibétaine, indienne…considèrent l’énergie comme indispensable à la santé, indispensable à la vie.

Dans les traditions anciennes, les guérisseurs savaient, de façon innée, la capter et la restituer. Les médecines énergétiques actuelles s’appuie sur ce passé qu’elles ont adapté et modernisé pour ré-harmoniser l’énergie au niveau cellulaire, soigner des troubles tant psychiques que physiques.

Qi chez les Chinois, Prana pour les Indous, Ki au Japon, Mana des Polynésiens, Esprit-Saint des Chrétiens, fluide vital, quel que soit son nom, l’énergie anime notre corps.

Pour Pierre Crépon, directeur de la revue “Energie santé” , l’énergie, au niveau le plus général, vient de l’énergie cosmique qui emplit l’univers. Elle est en quelque sorte la vibration élémentaire, le fondement de toute vie phénoménale, et ne peut être saisie que dans ses manifestations extérieures.

Qu’est-ce que l’énergie ?

Etymologiquement le mot vient du latin « energia » et du grec « ergon », qui signifie « force en action ». L’énergie est une force en mouvement qui donne la vitalité, permet la réalisation.

« En réalité, le principe réside dans l’énergie et l’énergie n’est rien d’autre que principe; l’énergie réside dans le vide et le vide n’est rien d’autre qu’énergie : tout n’est qu’un, il n’y a pas de dualité» Wang Fuzhi

Essayons d’être plus simples.

L’énergie est une onde, ce qui veut dire qu’elle est de nature vibratoire. Cette onde est souvent représentée comme une courbe sinusoïde ou comme les cercles qui se forment à la surface de l’eau quand on fait ricocher une pierre.

Le nombre de cercles (nombre par unité de temps, l’unité étant le hertz) définit la fréquence vibratoire. Les cercles sont plus ou moins élevés ce qui caractérise l’amplitude de l’onde.

En énergétique, c’est particulier :

-toutes les ondes sont présentes au même endroit.

-elles se superposent sans interférer

-il y a un effet de résonance et d’attraction.

Les découvertes de la physique quantique ont apporté la preuve que l’être humain est d’abord énergétique avant d’être chimique.

Les blocages énergétiques

Une baisse, un blocage, un déséquilibre énergétique nous mettent donc sur le chemin de la maladie.

Remonter son niveau vibratoire devrait être une priorité : ce qui veut dire respecter des habitudes de vie saine, bien choisir son alimentation, apprendre à penser positif, et à capter le positif et rejeter ou en tout cas éviter les énergies négatives.

Car une cellule ou un organe affectés par une pathologie n’émettent plus sur les mêmes fréquences que lorsqu’ils étaient en bonne santé. Et chaque maladie correspond à un niveau vibratoire particulier.

Pour les Chinois, la circulation énergétique est la clé de la santé. Un homme en bonne santé a une énergie harmonieusement répartie dans son organisme. La médecine chinoise cherche à percevoir les perturbations susceptibles de mener à une disharmonie. La seule façon de déterminer ces perturbations est d’observer leurs manifestations. On procède donc par observations, questions et palpations.

Teint, yeux, ongles, cheveux, respiration, haleine, son de la voix, état émotif, tout est source de renseignements. La langue donne des informations précieuses, par son volume, sa forme, sa couleur, sa texture, et par les caractéristiques de l’enduit qui la recouvre.

Tout l’art du thérapeute sera donc de déterminer les lieux de blocage grâce à un examen approfondi de la personne en souffrance. Puis, une fois ceux-ci déterminés, de lever les barrages et de rétablir l’équilibre.