La DSTH est une nouvelle approche thérapeutique mise au point voici une quinzaine d’années par un médecin français, le docteur Antoine Florain.

La DSTH est une homéopathie de nettoyage, dans le sens ou elle permet au praticien de déceler les “intoxinations” passées qui constituent l’origine première des maux actuels dont peut souffrir un individu. Elle permet aussi de nettoyer ces intoxinations passées, ou du moins ce qu’il en reste, à savoir leurs “empreintes“.

Ce nettoyage est autorisé par un outil thérapeutique : la carte cutanée homéopatique. C’est l’outil majeur de la DSTH, celui qui donne à cette approche thérapeutique toute son envergure, toute son efficacité.

La Loi de Désintoxination est la suivante: toute substance susceptible, par expérience, de provoquer chez un sujet soi-disant sain une série de symptômes est capable cliniquement, une fois diluée et dynamisée, de guérir ou d’améliorer ce même sujet.

La forme d’administration est étonnante. Elle se fait par l’intermédiaire d’un « patch », d’une sorte de carte imprégnée portée directement en contact avec la peau pendant deux ou trois semaines, et c’est en partie grâce à cette forme d’administration que le « nettoyage homéopathique» peut avoir lieu.

(Sources: atelier-mieux-etre.wifeo.com/ archi-sante.com/ cabinet-cantat.com/ ted-caetera.com)