Le nom latin de la joubarbe est “Sempervirum tectorum”. C’est une plante vivace, originaire de l’Europe Méridionale et Centrale. On la trouve aujourd’hui en Europe méridionale et centrale où elle peut pousser jusqu’à une altitude de 2800 m. Elle affectionne les vieux murs, les toits de chaume, les ruines. Elle appartient à la famille des crassulacées. La plante ressemble fortement à l’artichaut, d’où son appellation d’artichaut sauvage. Elle se différencie de l’artichaut par ses feuilles qui sont charnues. Elles possèdent un point piquant. Le limbe est de couleur verte, mais son bord est rouge. Les feuilles sont accolées les unes aux autres. La tige porte les fleurs qui peuvent être rose pâle, rouge ou jaune. Ce sont les fleurs et les feuilles fraîches qui sont utilisées en phytothérapie.

Autrefois, on plantait de la Joubarbe sur les toits de chaume parce que l’on pensait qu’elle protégeait de la foudre. Son nom viendrait de “Jovis barba” qui signifie “barbe de Jupiter”, le Dieu du tonnerre.

La joubarbe est préconisée pour soigner les inflammations cutanées telles que l’eczéma, gerçures et dartres. Dans ce cas, le suc des feuilles est appliqué sur la peau. En outre, elle s’avère efficace contre les piqûres d’abeilles, les plaies gangréneuses ainsi que les brûlures. Sa propriété coricide la rend apte à éliminer d’une part les cors, et d’autre part les verrues. Pour éliminer les cors, les feuilles sont pelées, puis appliquées sur la zone cible.

La joubarbe est conseillée pour soigner la diarrhée et les hémorroïdes. Elle est prescrite aussi pour lutter contre l’épithélioma, l’ulcère sordide et les migraines. En cas de migraine, une décoction de 2 cuillérées à café de fleurs et une tasse d’eau est préparée pendant 10 minutes. Cette même préparation est employée pour soigner la diarrhée. Elle est à prendre deux fois par jour. Elle est également recommandée pour traiter les inflammations et les irritations des yeux et de la bouche.

La joubarbe renferme des acides,  l’acide malique et formique mais aussi du tannin et du mucilage. Elle a un effet astringent, émollient et vulnéraire. De plus, elle est coricide, c’est-à-dire qu’elle est apte à neutraliser les cors qui se forment sur les pieds. Enfin, elle est cicatrisante, rafraîchissante, antihémorroïdale, et antispasmodique.