Pour perdre quelques kilos nous serions prêts à tout sauf peut-être à faire du sport, nous priver et éviter ce qui nous fait vraiment prendre du poids…Donc, nous serions prêts à avaler des sachets protéinés, à nous bourrer de biscuits “allégés”, à nous jeter sur des régimes chocolat qui promettent 5 kilos en moins dans la semaine, à sucer des tranches d’ananas du matin au soir ou à nous gaver de fromage blanc 0%.

Pour aider ceux qui n’ont pas de volonté, il existe tout un tas de produits “magiques” et dangereux: en voici quelques uns.

Les diurétiques

Parce qu’ils favorisent l’élimination de l’eau, les produits diurétiques bénéficient, à tort, d’une réputation amincissante.

Or, ils ne font pas du tout maigrir puisqu’”ils n’ont aucune action sur la combustion des graisses“, explique le Dr Catherine Solano, spécialiste en nutrition. Pire, ils peuvent entraîner des carences, notamment en potassium (perturbation du rythme cardiaque), et des malaises. Par ailleurs, ils dérèglent la fonction rénale et peuvent être responsables d’insuffisance rénale.

Je conseille de prendre raisonnablement quelques plantes qui aident à éliminer : thé vert, piloselle, ou orthosiphon par exemple.

Les coupe-faim aux amphétamines

Anorex®, Prefamone Chronules®, Tenuate Dospan®, Moderatan®, Dinintel®, Fenproporex Action Prolonge Deglaudel®, Incital®… Il s’agit de coupe-faim amphétaminiques interdits en France depuis 1999. Cependant, leurs molécules sont encore présentes dans certaines préparations amincissantes vendues illégalement, notamment sur Internet.

Voici les noms de molécules à éviter :

Amfépramone, Clobenzorex, Fenproporex et Mefenorex.
Leurs dangers : hypertension artérielle pulmonaire primitive, effets indésirables cardio-vasculaires graves, dépendance et risque d’usage abusif.

Ephedra, au secours !

“Therma Power®” est un produit amaigrissant, toujours vendu illégalement sur Internet, qui a été épinglé par la DGCCRF en 2008. Contenant de l’éphédrine (substance extraite de la plante éphédra), il entraînerait des troubles cardiaques graves (augmentation de la tension artérielle et du débit sanguin), voire mortels.

En 2008, les douanes françaises avaient trouvé de l’éphédrine dans des produits vendus dans de fausses pharmacies asiatiques se présentant comme des herboristeries.

C’est en 2003 que l’Afssaps a interdit “la prescription, la délivrance et l’administration à l’homme de la plante éphédra ou Ma Huang [éphédra chinois]”.

Xenical, attention aux effets secondaires

Orlistat est le nom de la molécule composant la fameuse pilule Alli®, premier médicament “anti-obésité” en vente libre en France depuis le 6 mai 2009, et du Xenical® (120 mg), un autre produit “amincissant” vendu, lui, sur ordonnance.

Son action : L’orlistat diminue l’absorption des matières grasses ingérées dans l’organisme“, explique Jean-Luc Audhoui, pharmacien.
Ses dangers : L’orlistat augmente la quantité de graisses dans les selles 24 à 48 h après la prise “, ce qui diminue l’absorption des substances présentent dans les lipides, comme les vitamines liposolubles [vitamine A, D, E et K], et augmente le risque de carences ».

Les substituts de repas

Pharmacies, parapharmacies, grandes surfaces… On trouve des substituts de repas partout et, si on en abuse, attention aux risques de malaises et d’hypoglycémie. Garder en mémoire le fait qu’ils ne constituent qu’une aide provisoire à l’amaigrissement.

Oubliez les extraits thyroïdiens

Si, aujourd’hui, les extraits thyroïdiens pour l’amincissement sont interdits en France, certaines préparations restent disponibles sur Internet.

La tendance sur le Web est aux anabolisants. Ils contiennent notamment des extraits thyroïdiens qui favorisent l’amaigrissement, mais le risque cardiaque est considérable“. Les problèmes cardio-vasculaires sont nombreux car ces extraits provoquent une accélération du pouls : le pouls est en permanence à 110-120 contre 70-80 normalement.

Pas d’achat sur internet

Sur internet, il n’y a aucun contrôle et aucune preuve que le produit acheté est vraiment le même que celui vendu en pharmacie. On risque de tomber sur  de faux produits toxiques pour l’organisme, notamment pour les reins et le foie qui les éliminent.

Enfin, l’Afssaps insiste : “la consommation de produits [amaigrissants] acheté sur Internet peut se révéler dangereuse voire mortelle…”