Le manguier est un arbre originaire d’Asie du Sud, au feuillage dense et vert foncé. Il mesure en moyenne 15 mètres et donne une centaine de fruits par an. Il a été introduit en Afrique, puis en Amérique du Sud, vers le XVIème siècle.

Il est aujourd’hui cultivé dans les régions tropicales pour son fruit. Il existe près de 1 000 variétés de mangues, mais quelques dizaines seulement sont commercialisées

La mangue est l’un des fruits les plus riches en carotène ou provitamine A, qui, plus tard, se transforme en vitamine A dans l’intestin. Le taux de la mangue (3 mg/100 g), est supérieur à celui du melon ou de l’abricot, les deux fruits les plus riches en provitamine A. Ce taux augmente avec le degré de maturation du fruit. De calibre moyen, une mangue peut fournir l’apport total quotidien recommandé.

-Ce fruit contient 44mg de vitamine C au 100g, soit presqu’autant que l’orange, fruit de référence en France.
-La mangue peut contenir aussi jusqu’à 8 fois plus vitamine E que les autres fruits. Cette vitamine protège l’organisme de l’attaque des radicaux libres qui le fatiguent et augmentent son risque d’infection.
-Elle est très bien pourvue en fibres qui ont en plus l’avantage d’être très bien tolérées.
-La mangue est un des fruits qui possèdent le plus de fer. C’est ainsi un fruit de choix pour les femmes enceintes et les adolescentes qui en manquent souvent.

Riche en vitamines aux propriétés anti-oxydantes et en fibres, la mangue fait partie des végétaux frais (comme le melon, la carotte et les légumes verts) recommandés dans l’alimentation. Son “action prévention” lutte efficacement contre le vieillissement cellulaire prématuré provoqué par certains cancers et de l’athérosclérose.

(Sources: sante.planet.fr/ cuisine.journaldesfemmes.com)