Encore appelée “Bonnet de gendarme, Capuchon de moine, Casque de Jupiter, Char de Vénus, Étrangle-loup ou Pantoufle de Marie,” cette plante peut atteindre jusqu’à 2 m de haut. Ses feuilles sont longue et étroites alors que ses fleurs de couleur bleu violet sont larges et en forme de capuchons.

L’aconit à été longtemps utilisé lors de certaines guerres. Les militaires enduisaient la pointe de leur flèche et autres armes blanches avec l’aconit afin d’éliminer plus facilement leur rivaux. Malgré sa toxicité, cette plante a grandement été utilisée pour soigner certaines personnes. Dans la pharmacopée chinoise elle l’est parfois encore alors que les pays occidentaux l’ont abandonné compte tenu des risque quelle représente. Au Népal une variété d’Aconit serait encore utilisée en très petite quantité pour aider les gens souffrant de fatigue chronique ou dépressive.

En Angleterre et en Europe, elle était utilisée pour se protéger contre les créatures maléfiques. On s’en servait pour se protéger contre les énergies négatives lors de rituels. Au 20ème siècle, son utilisation principale était la consécration des lames magiques.
L’aconit est aussi utilisé par les praticiens qui veulent se connecter au “monde d’en-bas”. On dit que cette plante aiderait à percer le voile qui mène au “monde d’en-bas”. De plus, c’est une herbe que l’on dit funéraire car elle est souvent utilisé lors des décès.

l’aconit est très toxique mais anti-inflammatoire à dose infinitésimale. Ainsi les dilutions sont:
-analgésiques
-antinévralgiques
-sédatives
-stimulent la respiration

On les utilise  dans:
-les névralgies faciales du trijumeau
-les grippes,enrouements,laryngites.

L’aconit agit aussi en cas de rhumatisme, de sciatique, de douleurs dentaires, de goutte etc.

Attention: il s’agit d’une plante très vénéneuse, surtout en période de floraison.

(Sources: selenite.superforum.fr/ vulgaris-medical.com)