Appelé “Grand liseron, Liset, Manchette de la Vierge ou de Notre Dame, Gobelet de Notre Dame, Clochette de la Vierge, ou encore Grande vrillée et Morning Glory”, le liseron est connu depuis l’antiquité pour ses vertus purgatives. Les médecins arabes utilisaient ses racines pour soigner la jaunisse et les fièvres.

Aujourd’hui, le liseron est apprécié pour ses capacités fébrifuges mais également celles calmant les pro

blèmes de constipations dues à une insuffisance hépatique. Mais on l’utilise aussi pour traiter les leucorrhées et les transits intestinaux. Les feuilles écrasées de la plante peuvent servir à percer les furoncles. Il suffit de les appliquer sur l’infection durant quelques minutes pour profiter des résultats.

Le liseron bleu est en réalité une ipomée dont il constitue une variété appelée “bleu d’azur”. C’est une plante grimpante tropicale cultivée chez nous comme annuelle. Elle appartient à la famille des convolvulacées. Semé en mars-avril sous abri et mis en place en mai-juin ou alors semé directement en place à cette période, ce liseron pousse rapidement à tel point que sa tige peut atteindre 3 à 6 m en quelques semaines.