Dans la pensée et la vie chinoises, le Soleil et le Lune vont toujours “la main dans la main“.

Si pour le Chinois, le Yang et le Yin sont les principes primordiaux de l’Univers, le Soleil est bel et bien assimilé au Yang et la Lune au Yin.

On fête le Soleil le jour du Nouvel An chinois, et on fête la Lune le quinzième jour du huitième mois de l’année: il s’agit de la fête de la Mi-Automne, pendant laquelle on mange de savoureux “gâteaux de Lune” traditionnels.

Toutefois  les Chinois attachent une importance particulière à l’influence de la Lune: existe entre eux et la Lune une sorte d’intimité et de complicité qu’ils semblent refuser au Soleil. C’est en quelque sorte un sentiment qu’on porte à sa mère et non à son père, bien qu’on aime profondément tous les deux.

La Lune et les phénomènes de la nature

Les révolutions lunaires, ou lunaisons, entraînent des réactions et des transformations profondes sur notre planète. Les marées des mers et même des nappes d’eau souterraines, avec toutes leurs conséquences, sont dues à la position spécifique de la Lune.

En Lune montante (la lune noire et les quartiers suivants sur notre calendrier occidental), tout ce qui est vie sur terre se trouve revigoré.

Lou Pou-Houei, lettré chinois vivant au IIIe siècle avant J.-C., nous conseillait de manger des coquillages pendant cette période. “Quand la Lune est pleine, les coquillages sont remplis… Mais les derniers jours de la Lune, tous les animaux à coquille sont vides…”

C’est aussi le moment d’abattre les bêtes pour la consommation, car leur chair est ferme et juteuse. De planter le riz ou de semer le blé, car ils monteront plus haut. Et de faire la cueillette de plantes guérisseuses, car elles sont alors remplies au maximum de principes actifs.

-La vie est ralentie en Lune descendante.

Ainsi, les Chinois procédaient à la castration des futures eunuques et des animaux pendant cette période afin de leur épargner des souffrances excessives et d’éviter des complications.

Plantez vos salades en Lune descendante, et elles ne risqueront pas de monter. N’allez chez votre coiffeur que ces jours-là, car vos cheveux pousseront moins vite et vous réaliserez des économies.

La Lune et la femme

La femme est Yin, tout comme la Lune.

Il existe une corrélation quasi mécanique entre les révolutions lunaires et la physiologie féminine.

En fait, les Chinois utilisent le même idéogramme pour désigner le cycle lunaire et le cycle menstruel.

La pleine Lune correspond généralement au jour de fécondité féminine optimale, c’est-à-dire le quinzième jour après le début des dernières règles. Et les prochaines règles tomberont normalement le dernier jour de Lune descendante. Un nouveau cycle lunaire commence, ainsi qu’un nouveau cycle menstruel. Ce dernier peut être sujet à des perturbations dues à l’intervention d’autres facteurs, parmi lesquels il faut compter les agressions de la vie moderne.