marjolaine sauvageLa marjolaine des jardins, appelée également marjolaine à coquilles ou grand origan est une plante utilisée en aromathérapie et en cuisine. On en parle beaucoup ces derniers temps parce qu’elle stimulerait les défenses immunitaires. Mais, comme certaines plantes, la marjolaine peut se révéler très nocive pour la santé. Voici ce qu’il faut savoir.

 

Les vertus de la marjolaine

Originaire du sud-ouest de l’Asie, c’est une plante d’environ 40cm, à fleurs parfumées, d’une couleur allant du blanc au rose ou mauve. En Egypte on l’utilisait pour soigner les maux de tête, elle  entrait dans les onguents et les fumigations. A Rome, son essence se vendait à cent deniers la livre, plus que de l’huile de rose.

Les Grecs lui prêtaient des vertus toniques aphrodisiaques et elle aromatisait leurs vins.. Introduite en cuisine au moyen-âge pour conserver la charcuterie, on découvrira ses bienfaits sur le système digestif, notamment sur les nausées et les ballonnements.

Réputée pour ses vertus calmantes, notamment en cas d’excitabilité psychique ou nerveuse. la marjolaine aide à réduire les effets du stress.

L’huile essentielle de marjolaine à coquilles est principalement utilisée pour favoriser la détente et éloigner les tensions psychiques. Mélangée à de l’orange douce ou à du thym, elle permet de booster le système immunitaire.

En phytothérapie, on utilise uniquement les sommités fleuries de la plante, c’est-à-dire de la partie de la plante qui comprend la fleur et quelques centimètres de tige.  Anti diarrhéique et antiseptique externe, la marjolaine a aussi la réputation d’être antalgique et anti spasmodique.

Associée à la lavande et à la mélisse, elle apaise et détend, permettant d’avoir un sommeil plus profond. Nombreux sont les laboratoires (Giphar, Aroma Celte, 3C Pharma, Orfito) qui la proposent dans leurs produits (Décontractant musculaire, Sérénité, Myocalm, Complexe décontractant musculaire).

Cette plante merveilleuse pourrait donc se substituer à tous ces médicaments censés soulager la douleur et qui présentent tant d’effets indésirables ? Peut-être, mais attention à la marjolaine, elle cache bien son jeu !

Les effets indésirables

On n’en parle pas beaucoup. Sur un site plus pointu, compagnie-des-sens.fr, je relève ceci: “Son utilisation à forte dose et sur une longue période présente des risques tels qu’une accoutumance, une somnolence et une néphrotoxicité”.

Et ailleurs, sur doctissimo;fr: “La marjolaine est proscrite chez les enfants en bas âge, les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que les sujets allergiques à l’un de ses composants.”

Il faut savoir que la marjolaine peut interagir avec certains médicaments, tels que les anticoagulants, et augmenter le risque de saignement. De même la prise concomitante de certains médicaments anti-diabétiques peut faire baisser le sucre dans le sang à un taux dangereusement faible.

De plus l’utilisation intensive de l’huile essentielle de marjolaine présente des risques de somnolence et on doit l’éviter en cas d’hypotension aiguë.

(Sources: puressentiel.com /alwosta.tn/fr /infosante24.com)