La distance entre le cristallin ( lentille naturelle de l’œil) et la rétine ( siège principal de la vision) est définie précisément pour que la focalisation des rayons lumineux soit bonne et que la projection des images sur la rétine soit nette.

-Dans la myopie, la rétine est trop éloignée du cristallin et les rayons lumineux convergent en avant de celui-ci. A partir d’une certaine distance, les objets éloignés deviennent flous.

-Dans l’hypermétropie, la rétine est trop rapprochée du cristallin: du coup la vision de prés est très difficile car les muscles cilaires n’arrivent pas à bien se contracter.

-L’astigmatisme a un problème de de différence des rayons de courbure de l’oeil entre les plans verticaux, obliques et horizontaux. Ces différences peuvent affecter la cornée ou le cristallin.

-La cataracte est une anomalie acquise ou congénitale qui résulte de l’opacification du cristallin et qui peut entraîner une cécité.

La vision binoculaire

Chaque oeil voit de la même manière. Mais les deux yeux doivent rester parallèles pour produire une correspondance des images rétiniennes, alors le système nerveux effectue une fusion des images et autorise une prception unique.

Quan le parallèlisme entre les 2 yeux est parturbé, le sujet voit double: c’est une diplopie. On a beaucoup parlé de l’alcoolisme (!), et de troubles neurologiques. on commence enfin à évoquer les problèmes d’hypoconvergence, c’est à dire le fait de ne pas pouvoir loucher correctement, source fréquente de la diplopie. Une correction chez un orthoptiste s’impose car ela peut entraîner des symptômes divers, depuis les migraines jusqu’aux douleurs d’épaules et aux vertiges (attribués souvent et à tort à l’oreille interne.)

La vision en relief dépend aussi de la vision binoculaire. Ainsi, un bandeau sur un oeil supprime la sensation de relief et rend difficile l’appréciation de l’éloignement des différents objets ou plans.

La vision colorée et ses anomalies

L’oeil peut reconnaître plus de 150 nuances colorées. Les mélanges des 3 couleurs primaires dites fondamentales (rouge, vert, bleu-violet) permet de reproduire toutes les autres couleurs.

Pour expliquer la vision colorée, on parle de 3 cônes: chaque type posséderait une substance photosensible différente qui permet l’analyse d’une couleur fondamentale. Et le rayonnement des différentes couleurs stimulerait certains cônes.

La dyschromatopsie (trouble de la vision des couleurs) affecte le plus souvent la perception d’une ou plusieurs couleurs fondamentales. La plus connue des affections se nomme “daltonisme” ou protanopie: le sujet ne reconnaît pas (et ne voit pas) la couleur rouge et la confond avec le vert.