A Hawaii, selon des croyances ancestrales, l’énergie circule en nous et autour de nous, nous liant étroitement à notre environnement.

Quand nous ressentons des douleurs ou des tensions, c’est que cette énergie circule mal.

Jusque là, rien de bien nouveau à l’ouest, ni à l’est du reste, car cela fait des siècles que les médecines chinoise et indienne parlent de l’énergie et s’en occupent plutôt efficacement.

Mais voici qu’un nouveau massage, le Lomi Lomi, fait fureur aux Etats-Unis et au Japon. Le lomi lomi et est aussi appelé massage hawaïen (en hawaïen, lomi lomi signifie : “presser” ou “malaxer”). C’est une forme ancienne de massage que pratiquent les indigènes polynésiens de Hawaï.

Les guérisseurs traditionnels, qui l’utilisent dans leur pratique, s’en transmettent les techniques depuis de nombreuses générations. Lomi lomi c’est le toucher dans l’esprit de aloha (respect, attention) qui relie le corps, le cœur et l’âme à la source de vie.C’est avant tout un massage à l’huile. Le praticien utilise de l’huile chaude en grande quantité.

Mouvements rythmés et continus, pressions et frictions, pierres chaudes passées sur le corps, ce massage qui utilise les avant-bras et les coudes, permet un relâchement profond, un abandon et, bien sûr, le rétablissement d’une énergie positive.

Je vous suggère de lire un livre, « Vivre avec la lune », de C.Berger, aux Editions Eyrolles, pour être convaincu des bienfaits de ce massage.  Pour moi, cela m’a tout l’air d’un doux mélange de shiatsu, de massages tuina et ayurvédique, avec un zeste de californien.

On dit bien que « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures »…