lombalgie_pm-1Tout allait bien hier, on se sentait léger, alerte, plein de tonus, prêt à faire un marathon ou à franchir le col du Tourmalet les doigts dans le nez…Et là, ce matin, au réveil, au saut du lit même, le truc horrible, une douleur cisaillante qui prend les reins, le bas du dos, irradie dans les cuisses et nous fait avancer comme un vieillard, à petits pas comptés, geignant,  et incrédule.

Le lumbago, appelé aussi “tour de reins“, peut survenir à tout moment. Cette douleur fulgurante dans le bas du dos douleur aurait déjà frappé 10% de la population adulte et serait une cause d’incapacité majeure, selon l’Organisation Mondiale de la Santé. 

Les symptômes classiques

Le lumbago se manifeste par une douleur survenant de manière brutale et localisée au niveau de la partie basse du dos, avec une sensation de déchirement et une perte de mobilité : la position est bloquée, on marche en position courbée et difficilement. La douleur est soulagée lors de la position allongée.

En fait, la douleur ressentie n’est pas proportionnelle à la lésion (petite fissure dans l’anneau fibreux d’un disque intervertébral) : elle dépend notablement de l’état psychique et du stress ambiant qui abaissent le seuil de perception douloureuse et le seuil de réaction musculaire locale.

Au début d’une crise de lumbago, il arrive que les douleurs s’aggravent lorsque le sujet fait des mouvements et se calment lorsqu’il cesse toute activité. Parfois, le temps humide est également une cause d’aggravation du lumbago tandis que la chaleur améliore un peu les symptômes.

Parfois aussi, les douleurs ne sont apaisées qu’au coucher, ou au repos. Quelquefois, le début d’un mouvement est très douloureux, et s’apaise ensuite lorsque le mouvement (la marche en général) est lent et régulier. Il arrive que le sujet ne soit soulagé qu’en position assisse et seulement sur un siège dur. Les douleurs lombaires peuvent s’aggraver après un long voyage en voiture ou par le simple fait de s’asseoir longtemps.

Quelques facteurs de risque connus

On dit que le lumbago aurait une composante héréditaire, certaines familles étant plus exposées à faire un tour de rein. Mais c’est de loin la mauvaise hygiène posturale qui est le plus grand facteur de risque. Le surpoids est également impliqués.

Dans d’autres cas, rares, le lumbago est provoqué par une maladie générale ou locale : rhumatisme inflammatoire, infection…

Ne pas oublier que des émotions refoulées ou une situation de travail insatisfaisante contribuent aux douleurs lombaires. Le stress augmente les tensions musculaires dans le dos et la dépression, elle, peut être à la fois une cause et une conséquence des maux de dos chroniques.

Le traitement

Le médecin traitant donnera des antalgiques classiques ou des anti-inflammatoires. Des médicaments relaxant les muscles, appelés myorelaxants, peuvent également être prescrits. À noter que contrairement aux idées reçues, le repos prolongé est tout à fait déconseillé dans les cas d’un lumbago. Une reprise de la marche dès que la douleur devient supportable va contribuer à une meilleure guérison et à la reprise des activités.

En homéopathie, je conseille de prendre du Berberis Complexe n° 83 (Laboratoires Lehning), à raison de 20 gouttes toutes les heures dans 1/2 verre d’eau, jusqu’à ce que la douleur diminue, puis 20 gouttes toutes les 2 heures, puis 20 gouttes toutes les 3 heures, et finalement rester à trois fois 20 gouttes dans la journée, loin des repas.

-Au début de la crise de lumbago, il est possible de soulager la douleur très vive par la prise de 2 granules toutes les heures de Ruta graveolens 15 CH, puis de Rhus Toxicodendron 15 CH, puis d’Arnica Montana 15 CH.

-Si l’humidité accentue les douleurs, il faut alors ajouter  2 granules de Dulcamara 9 CH.

-Dans le cas d’une raideur lombaire suivie d’une vive douleur, on peut être soulagé en prenant toutes les heures et de façon alternée 2 granules de Ruta 5 CH et 2 granules de Rhus Toxicodendron 9 CH.

-Si le trajet en véhicule aggrave les douleurs lombaires, il faut les traiter avec Bellis perennis 9ch.

-Quand le lumbago se diffuse au niveau du ventre (sortes de contractions du bas-ventre), il convient d’utiliser 3 granules de Berberis Vulgaris 9 CH, 3 fois par jour jusqu’à la disparition des symptômes.

-Une fois la crise passée, s’il reste des douleurs secondaires, il faut prendre les mêmes remèdes homéopathiques à raison de 5 fois par jour 2 granules pendant 2 jours, et baisser à 3 prises journalières pendant les 10 jours suivants.

(Sources: santepratique.fr/sante-medecine.journaldesfemmes.com/homéopathie.com)