Encore ce fond de migraine, genre un peu sourd (ou sournois) qui serre les tempes et nous rend patraque. Et si, avant de se jeter sur l’armoire à pharmacie, on réfléchissait un peu à la cause, ou aux causes possibles ?

Le changement de temps

Certains migraineux, déclare le Dr Michel Lantéri-Minet, chef de service au département douleur du CHU de Nice, vont avoir une crise de migraine un jour ou quelques heures avant un anticyclone. Pour d’autres, la douleur se déclenchera avec le mistral ou la tramontane.

Par ailleurs, les variations de températures importantes peuvent donner mal à la tête. Les migraineux sont plus sensibles au chaud parce que la chaleur dilate plus les vaisseaux du cerveau que le froid qui au contraire les resserre“.

Fromage de vache: danger !

La consommation de certains fromages peut déclencher des maux de tête, et des  migraines. Ceux particulièrement suspectés sont les fromages fermentés comme le Brie, le camembert ou le gruyère. On pense que la tyramine, une substance azotée présente dans ces fromages, est responsable de cet effet.

Soit parce qu’elle favoriserait la dilatation des artères cérébrales provoquant un afflux sanguin et potentiellement des douleurs. Soit parce que les personnes migraineuses ne seraient pas capables de la métaboliser assez rapidement, la laissant plus longtemps dans l’organisme, ce qui pourrait causer des maux de tête.

Attention au café

Le café n’est pas sans risque: en consommer trop risque d’énerver, l’arrêter semble provoquer des céphalées. “La caféine peut faire du bien pendant une crise de migraine car elle est vasoconstrictrice et un peu antalgique mais les patients qui en consomment trop peuvent, s’ils arrêtent brutalement, avoir une migraine de rebond” explique le Dr Lantéri-Minet. Cette migraine se manifestera le week-end chez une personne qui a l’habitude de boire plusieurs cafés la semaine, au travail.  D’une manière générale, il faut rester raisonnable ne pas dépasser  3 tasses par jour.

Et les odeurs ?

Certains parfums prennent la tête tellement ils sont lourds et entêtants. Au point de provoquer des maux de tête. Le facteur olfactif avec une odeur forte qui dérange, est très important, de même que l’auditif avec un bruit trop aigu qui gêne,  ou encore le visuel avec une lumière trop intense. Ainsi les algies vasculaires de la face peuvent être déclenchées par l’alcool, les substances à odeur forte telles que l’essence, les parfums et les solvants.

Mais encore…

Les facteurs qui favorisent l’apparition des céphalées ou des migraines sont nombreux: le stress, une mauvaise posture, le plissement des yeux pour lire et la lumière vive augmentent le risque de maux de tête. Certaines femmes trouvent que leurs règles sont accompagnées de maux de tête. Vous pouvez également ressentir des maux de tête dus à un manque si vous arrêtez de prendre des antidouleurs après les avoir utilisés tous les jours.

Les aliments qui renferment des additifs alimentaires tels que les nitrates que l’on retrouvent dans les saucisses à hot-dogs, le salami, le bacon, le jambon et les charcuteries, sont à éviter.

D’autres aliments susceptibles de déclencher des migraines sont ceux qui contiennent du glutamate monosodique (MSG). On trouve notamment cette substance dans les mets chinois, les sauces, bouillons déshydratés, les repas surgelés ainsi que les conserves.

Les crises de migraine peuvent avoir une relation avec un mauvais fonctionnement du foie ou de la fonction intestinale Toutes les personnes ayant des migraines ont intérêt à prendre sous forme d’ampoules buvables ou de capsules, les plantes suivantes: le Boldo, l’Artichaut, le Desmodium Ascendens, le Chardon-Marie et le Radis Noir. Ces plantes décongestionnent le foie, stimulent la sécrétion biliaire et régularisent l’élimination intestinale ce qui amène souvent un changement dans la fréquence et l’intensité des migraines.

Je conseille de prendre de l’aubépine (en gélules par exemple, en teinture-mère ou en tisane): c’est une plante antispasmodique ayant une action régulatrice du rythme cardiaque. Son action sur le système circulatoire exerce également un effet sur l’irrigation cérébrale. L’aubépine agit également comme léger sédatif du système nerveux. On peut l’associer à d’autres plantes calmantes et antispasmodiques, comme la Valériane, la Passiflore et le Tilleul.

(Sources: .masantenaturelle.com/ sante.planet.fr)