marcher pieds nus en mPour gagner de l’endurance, stimuler ses muscles et améliorer son équilibre, apaiser son système nerveux, il faut marcher pieds nus. Cette connexion avec la terre nourricière, appelée Earthing ou Grounding, fait de nouveau fureur. Alors, on s’y met ?

Une connexion sensorielle extraordinaire

Quand on porte des chaussures, notre pied touche le sol d’une certaine façon. Quand on pose ses pieds nus sur le sol, on se reconnecte à la nature.  L’énergie qui émane de la Terre a des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Le top, évidemment, est de marcher dans l’herbe (le matin, avec la rosée) ou sur la plage. Mais la terre, le béton, le carrelage transmettent aussi des ions négatifs.

En revanche, le bois, ou la moquette, des matériaux comme les linos ou le PVC nous affaiblissent et nous fatiguent.

Chaque mouvement le plus infime de notre corps repose sur des transmissions électriques. Le cœur, le cerveau en sont des exemples évidents. Nos biorythmes sont régulés par de faibles signaux électromagnétiques.

Notre corps sait exactement quoi faire de ce que la Terre nous fournit. Il est perpétuellement en demande. et nos pieds, grâce aux quelques 200 terminaisons nerveuses situées sous la voûte plantaire, transmettent l’énergie captée dans le sol. 

Les bénéfices de l’earthing

Toucher la terre apaise. Pour s’en convaincre il suffit de regarder tous les jardins qui fleurissent autour de nous, en région parisienne comme en province. Tous ces gens qui mettent les mains dans la terre. Tous les jours. µtout le temps. 

Et pourtant, nous vivons perchés et enfermés. Perchés dans des bus, perchés dans des immeubles, perchés sur des talons ou enfermés dans des chaussures isolantes, déperlantes, hydrofuges…perchés et enfermés, loin de la terre nourricière. 

Alors il faut s’y mettre, sans attendre. La plupart des gens se sentent mieux tout de suite. Ils dorment mieux. Ils ont plus d’énergie et moins de douleur. Mais certaines personnes peuvent ressentir des symptômes temporaires de détoxication lorsque le corps commence à fonctionner plus efficacement. Il est parfois possible de ressentir un vague malaise, des courbatures, de la fatigue. C’est passager. Cela signifie que les toxines “sortent”, sont évacuées. 

Le contact avec la terre fluidifie notre sang, dynamise la fonction immunitaire, apaise l’inflammation et la douleur. Notre vitalité est stimulée, notre stress régresse. Les tensions musculaires diminuent, les maux de tête s’espacent. Marcher pieds nus favorise aussi la capacité à faire le vide dans sa tête. Tout au long de l’histoire, nous avons marché pieds nus et dormi sur le sol. Alors, retrouvons le plaisir de piétiner allègrement l’herbe fraîche ou le sable chaud. Ou le béton…Et savourons notre bien-être. 

(Sources: earthing.com)