Il est assez rare de trouver un médecin qui conseille de marcher. En revanche, tous les magazines parlent des bienfaits de la marche et recommandent de marcher tous les jours ½ heure, ou de faire une heure de marche trois fois par semaine.

POURQUOI MARCHER ?

La marche augmente l’irrigation sanguine au niveau des membres inférieurs et renforce le muscle cardiaque. Elle stimule la circulation veineuse des jambes, muscle les membres inférieurs et les fesses. Elle a un effet excellent sur votre cœur, en renforçant et facilitant la circulation sanguine dans vos artères coronaires.

-Marcher d’un pas vif oblige le coeur à travailler davantage pour oxygéner suffisamment les muscles. Cet effort supplémentaire accroît la force de ses contractions et lui permet de battre plus lentement que le coeur d’une personne sédentaire. De plus, l’activité physique favorise l’augmentation du taux de ce que l’on appelle le “bon cholestérol“.

-La marche renforce le muscle cardiaque et permet encore d’abaisser la tension artérielle. Avec un coeur et des vaisseaux en meilleur état que ceux des sédentaires et une tension artérielle non excessive, on risque moins d’accidents cardiaques et cérébro-vasculaires que les personnes du même âge qui ne pratiquent pas d’activité physique.

-La marche permet de réduire l’embonpoint et d’affiner la silhouette. En effet, c’est vers l’âge de 25 – 30 ans que le rythme auquel le corps brûle les calories commence à ralentir, et ensuite malheureusement, il devient difficile de perdre du poids sans se mettre au régime. La recherche menée par l’Université Duke, publiée dans Archives of Internal Medicine, concernant l’impact de l’exercice et l’embonpoint montre qu’il existe un écart notable entre les participants qui pratiquaient quotidiennement une activité physique et un groupe témoin composé de sédentaires. Après huit mois, ces derniers avaient gagné, en moyenne, 1,13 kg tandis que 73% des participants du groupe des actifs avaient conservé leur poids ou avaient perdu des kilos.

-La marche a un effet raffermissant et rajeunissant. Après 30 ans, la masse musculaire fond inexorablement, si bien que vers la cinquantaine, une personne dont le poids n’a pas varié d’un kilo verra sa silhouette s’arrondir. En marchant d’un bon pas, on renforce les muscles des épaules, des bras, du dos, de l’abdomen, mais aussi des cuisses et des jambes, on stimule la circulation tout en faisant travailler les fibres musculaires tout en s’épargnant des blessures telles que foulures, claquages, tendinites.

-La marche réduit le stress et améliore notre moral.  Les contrariétés de la vie quotidienne surexcitent le système nerveux, accélèrent le rythme cardiaque et font monter la tension musculaire et artérielle.  Si on marchez rapidement dans un espace vert, avec pour seul but de se relaxer, d’éliminer les énergies négatives ou même de réaliser une performance, le stress est diminué.

-La marche agit comme une méditation: elle place l’esprit dans un état de conscience légèrement modifié en l’apaisant. C’est l’occasion de se recentrer et de retrouver  un sentiment profond d’harmonie. L’activité physique stimule la production d’hormones qui assurent bien-être moral et confort physique.

EN PRATIQUE

-Il faut s’astreindre à marcher régulièrement le plus souvent possible.

-Il faut marcher à son rythme, ne pas prendre de chemins difficiles

-Il faut choisir des endroits agréables

-Il vaut mieux effectuer le même trajet tous les deux jours.

-Alterner ensuite  les types de terrains (des pentes, des montées,  des terrains plats, du bitume, des sentiers) pour que le trajet demeure intéressant et pour  éviter de se faire mal.

La marche à un pas rapide offre les mêmes avantages aérobiques que le jogging. Mais il faut veiller à « parler en marchant » : si on ne peut pas parler en marchant, c’est que l’on va trop vite pour son niveau de forme physique.